Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Retrouvez les résultats définitifs du second tour des Municipales, commune par commune

Tous les résultats

REPLAY - Municipales à Sassenage : débat entre Christian Coigné et Yannick Belle

-
Par , , France Bleu Isère

3e débat de la semaine dans les communes de la Métropole. Après Meylan et Fontaine, voilà Sassenage avec le duel entre Yannick Belle et Christian Coigné, le maire sortant. Il est en tête mais son challenger de gauche a, sur le papier, plus de réserves de voix.

Yannick Belle et Christian Coigné
Yannick Belle et Christian Coigné © Radio France - Benjamin Bourgine

A Sassenage, ils étaient trois au premier tour : Yannick Belle, issu des rangs de la gauche, mais qui ne revendique plus l'étiquette socialiste, semble sur le papier en capacité de jouer la gagne, mais il devra faire le plein des reports de voix du troisième, Farid Benzakour. Le maire sortant Christian Coigné siège aussi à la majorité de droite au Conseil Départemental de l'Isère. Il a réalisé presque 45% des voix dès le premier tour, mais a-t-il fait le plein ?

Réécoutez l'intégralité du débat

  • Yannick Belle, candidat et vice-président de la métropole
  • Christian Coigné, maire sortant et vice-président du Conseil départemental de l'Isère

Le débat entre Christian Coigné et Yannick Belle

Questions sur la municipalité

Yannick Belle : L'alliance du second tour avec la liste Benzakour n'est pas un "front anti-Coigné". Nous avons, comme dans toute fusion modifié la liste entre les deux tours. J'assume ses décisions pleinement

Christian Coigné : Il n'y a pas d'usure du pouvoir, même avant un 4e mandat. On parle de gestion de la commune. Mon envie c'est d'accompagner les gens. face aux intercommunalités, il faut une équipe qui soit solide pour soutenir les aspirations des habitants. Je n'ai pas fait le "plein des voix" au premier tour. Il y a eu une telle abstention.

CC : Le projet Porte du Vercors, il y a trop de logements. Il a évolué dans le temps. On est opposé à ce projet d'urbanisation trop large, avec 50% de logements sociaux.

YB : Pas du tout une projet de bétonnisation ! Certains candidats veulent jouer avec la peur. C'est un dossier dont on a hérité. M. Coigné a sollicité la Métropole sur ce projet. C'es une position assez schizophrénique.

CC : On propose un éco-quartier avec des terrains sportifs, mais c'est un leurre, il y a déjà beaucoup de choses à Sassenage. Eco-quartier ? Mais ce sont des immeubles ! C'est le projet de la métro de dire on ne peut pas construire partout, donc on construit près de l'eau pour protéger le reste. On ne veut pas sur-urbaniser Sassenage. La société a évolué, nous avons besoin de terrain maraîchers.

YB : Je n'ai aucune intention de bétonner Sassenage. Le seul projet de M. Coigné, c'est de jouer sur la peur. Il n'y a pas de programme. Il suffit de se balader dans Sassenage pour voir les grues et constater que M. Coigné a été un grand bétonneur. Sur les Portes du Vercors, notre intention c'est 75% des terres réservés aux terres maraîchères.

Questions sur la Métropole

YB : Je ne suis plus au PS, mais j'assume parfaitement mes valeurs et mon camp politique.

CC : Vous avez viré les communistes de votre liste !

Le métrocâble est prévu pour les prochaines années, bonne idée ?

YB : Le métro-câble est une solution complémentaire, mais ce n'est pas la seule pour les transports du quotidien. Aujourd'hui notre projet c'est d'avoir une ligne chrono-bus. Sur l'avenue principale de Sassenage, ça fait 20 ans qu'on regarde passer les trains, et il serait temps d'agir.

CC : En 1983, je n'étais que jeune conseiller municipal. J'ai fait un référendum et la population était très partagée sur la question des transports. Je vous rappelle que c'est la métro qui gère les transports, et M. Belle est vice-président. Qu'a-t-il fait pour les habitants de Sassenage ? Il y a une seule voie aujourd'hui. Il faut donc une voie de contournement à Sassenage, autour d'Air Liquide, et c'est de la compétence de la Métro. Si on veut mettre une voie de transports en commun dans le grand axe, il faut donc retirer des voitures !

La question de la majorité métropolitaine

CC : La métro aujourd'hui dans la commune, c'est inexistant. Les déchetteries, c'est une calamité. 

YB : Vous avez mis 5 ans à trouver un terrain ! 

CC : Ce que je veux, c'est un projet politique à la métro, mais que les maires y soient intégrés.

YB : Il faut vraiment s'investir à la métro. M. Coigné y a brillé par son absence. L'enjeu de dimanche c'est quoi ? On gagne et on siège avec la majorité, ou alors M. Coigné gagne et va siéger à la métro avec Alain Carignon. Ferrari ou Mongaburu ? D'abord, priorité au proje ! Mais je suis un soutien de Christophe Ferrari, je ne m'en cache pas.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu