Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Édouard Philippe à Albi : le Premier ministre remercie les maires mais ne fait pas d'annonce

-
Par , France Bleu Occitanie

Le Premier ministre l'avait promis il y a un an. Il est venu clore le congrès des Villes de France. Devant un public conquis, qui s'est levé à deux reprises pour l'applaudir, Edouard Philippe a appelé à "dépasser les vieilles étiquettes politiques."

Le premier ministre en clôture du congrès des Villes de France à Albi
Le premier ministre en clôture du congrès des Villes de France à Albi © Radio France - SM

Albi, France

Devant les maires des villes de taille moyenne (10.000 à 100.000 habitants) réunis depuis jeudi en Congrès à Albi,  Édouard Philippe a salué le travail des maires notamment pendant le grand débat et la crise des gilets jaunes. "Je suis d’abord venu à Albi vous dire merci pour ses six derniers mois" a dit le Premier ministre. 

Et ce n’est pas le seul compliment qu’il a fait aux élus des villes moyennes : "La réussite de notre pays réside dans cette capacité de dépassement et de rassemblement mais aussi dans l’exemple de dévouement et d’intelligence collective que vous démontrez tous les jours. C’est sans doute pour ça que les Français vous aiment et vous accorde leur confiance."   

"Dépasser des étiquettes politiques bien vieillies"

Le Premier ministre qui a aussi a appelé les maires à "dépasser des étiquettes politiques bien vieillies". Et ce alors qu’il était accueilli à Albi par Stéphanie-Guiraud-Chaumeuil qui fait partie des 72 élus de la droite et du centre qui appelle à soutenir Emmanuel Macron. "Je fais partie de ces élus qui considèrent que les oppositions plus politiciennes ne sont plus les questions qui intéressent nos concitoyens. " disait sur France Bleu Occitanie la maire d’Albi.   

Le Premier ministre a aussi rappelé les mesures annoncées par le gouvernement pour "accompagner et sécuriser l'exercice du mandat de maire". Le Premier ministre n'a en revanche pas apporté de précisions sur la compensation pour les communes de la suppression de la taxe d'habitation, leur principale recette fiscale. Une annonce qui était pourtant très attendue.