Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Edouard Philippe épinglé pour sa gestion des finances du Havre

mardi 2 octobre 2018 à 20:01 Par Amélie Bonté, France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure) et France Bleu

Les finances de la ville du Havre sont proches du seuil d'alerte d'après un rapport de la chambre régionale des comptes publié lundi. Elle a passé au crible la gestion municipale entre 2012 et 2017 pendant le mandat d'Edouard Philippe.

La chambre régionale des comptes a passé à la loupe la gestion financière du mandat d'Edouard Philippe (2012-2017)
La chambre régionale des comptes a passé à la loupe la gestion financière du mandat d'Edouard Philippe (2012-2017) © Maxppp - Quentin Déhais

Le Havre, France

Les finances de la ville du Havre sont sous surveillance. Un rapport de la chambre régionale des comptes publié le 1er octobre a passé au crible la gestion municipale entre 2012 et 2017 pendant le mandat de l'actuel Premier ministre Edouard Philippe. Il en ressort des points accablants comme la progression de l'endettement où encore une gestion douteuse de certains services publics.

Une régie municipale de nouveau épinglée : le Magic Mirrors

Il s'agit de la régie du Magic Mirrors, cette salle de spectacle qui a fait l'objet de trois contrôles, "la légalité est discutable et le contrôle lacunaire" d'après les experts. Il y a notamment un bar qui fonctionne les soirs de concert, les comptables y ont fait des contrôles inopinés de stocks de boisson. Il en ressort un trou dans la caisse de quasiment 50.000€ sur 6 mois d'activité que la municipalité justifie par des boissons offertes aux artistes. Les experts comptables parlent de zones d'ombre dans la gestion des recettes de cette régie et rappellent même les écarts en la matière : déjà en 2013 un détournement au sein de la régie de la restauration scolaire et en 2016,  des détournements importants sur les régies de stationnement. 

ECOUTEZ Luc Lemonnier, maire du Havre, sur le Magic Mirrors

Entre gestion qui manque de rigueur et gestion frauduleuse, je veux faire le distinguo"

"Une trajectoire défavorable"

L'endettement de la ville du Havre progresse de 2,5% par an d'après le rapport. La ville est désormais proche du seuil d'alerte avec une dette à rembourser en plus de 11 ans, "une trajectoire défavorable" selon le rapport, le seuil d'alerte étant un remboursement en 12 années.

J'ai rarement vu un rapport aussi accablant pour une commune de plus de 100.000 habitants"

ECOUTEZ Matthieu Brasse, conseiller municipal d'opposition, socialiste

Le non-respect de plusieurs points du code des collectivités territoriales

Par ailleurs la chambre régionale des comptes épingle la ville sur le non-respect de plusieurs points du code des collectivités territoriales. La ville laisse souvent le conseil municipal en manque de détails. Notamment sur les programmes d'investissement présentés qui ne correspondent pas ou plus à l'autorisation de programmes validés ensuite. Par exemple la restructuration du centre culturel Le Volcan : votée pour 10 millions d'euros en 2009 et finalement, après modifications, soumise au vote d'approbation pour 48 millions d'euros en 2016. 

De même des subventions ne sont également pas assez détaillées comme celle votée entre 2014 et 2016 pour le centre commercial des Docks Vauban, plus de 3 millions d'euros, les experts notent un chiffrage succinct ne permettant pas suffisamment de vérifications.

Une gestion interne qui n'a pas porté ses fruits

Concernant la gestion interne à la mairie, les experts notent des réductions de personnels et une modernisation des services, mais "qui n'ont pas permis de gains significatifs de productivité du personnel".

Point positif : pas de hausse d'impôts locaux

Enfin seul point positif de ce rapport, que met en avant la municipalité, les impôts locaux n'ont pas augmenté depuis 2011. Le taux moyen de la fiscalité locale est de plus de 25% au Havre.