Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Édouard Philippe est nommé Premier ministre

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure), France Bleu

Emmanuel Macron a révélé lundi le nom de son Premier ministre. Il s'agit d'Édouard Philippe, 46 ans, jusqu'ici député-maire Les Républicains du Havre. Les deux hommes doivent maintenant composer un gouvernement.

Édouard Philippe, nouveau Premier ministre choisi par Emmanuel Macron
Édouard Philippe, nouveau Premier ministre choisi par Emmanuel Macron © AFP - Charly Triballeau

Le député-maire du Havre Édouard Philippe devient le Premier ministre d'Emmanuel Macron ce lundi. Il est membre du parti Les Républicains et a été porte-parole d'Alain Juppé lors de la primaire de la droite. Il s'exprimera ce lundi soir dans le journal de 20h de TF1.

À LIRE AUSSI - Le portrait d'Édouard Philippe

Jeune et de droite modérée

La passation de pouvoir avec Bernard Cazeneuve à Matignon aura lieu à 16h lundi, avant la composition du gouvernement qui devrait être connue mardi. Né à Rouen et âgé de 46 ans, Édouard Philippe est le plus jeune chef de gouvernement depuis Laurent Fabius en 1984. Cet élu de droite modéré a "toutes les qualités" pour le poste, selon Alain Juppé.

Un gouvernement de 15 ministres

Selon franceinfo, le gouvernement d'Édouard Philippe sera révélé dans l'après-midi ou en début de soirée mardi. Emmanuel Macron avait annoncé que 15 membres composeraient cette équipe.

Des réactions tournées vers les législatives

Le choix de ce membre du parti Les Républicains a été interprété différemment selon les camps politiques, mais souvent dans la perspective des législatives du mois prochain. "Avec un Premier ministre de droite, le Parlement a besoin de gauche", pour le patron du PS Jean-Christophe Cambadélis.

"La droite vient d'être annexée. Il ne reste qu'une force d'opposition, La France insoumise", selon le leader de ce mouvement et candidat aux législatives à Marseille Jean-Luc Mélenchon.

Depuis le QG Les Républicains, le secrétaire général du parti Bernard Accoyer a de son côté parlé d'une "décision individuelle" d'Édouard Philippe, à l'opposé d'une alliance politique. Mais il n'est pour lui "pas question" d'une exclusion. Et Alain Juppé qui salué "un homme de grand talent" a dans le même temps souligné qu'il continue de soutenir les candidats LR et UDI aux législatives.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu