Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Élection à la présidence du département de la Loire : Alain Laurendon en difficulté ?

-
Par , France Bleu Saint-Étienne Loire
Loire, France

Ce devait être une élection jouée d'avance. Finalement les choses se compliquent au conseil départemental de la Loire pour la succession de Bernard Bonne. Alain Laurendon, seul candidat jusqu’ici, a des bâtons dans les roues.

Georges Ziegler et Alain Laurendon, 1er et 3ème vice-présidents du département
Georges Ziegler et Alain Laurendon, 1er et 3ème vice-présidents du département © Radio France -

Élu sénateur fin septembre, l'actuel président du département de la Loire, Bernard Bonne, doit céder sa place. Mais le remplaçant désigné de Bernard Bonne, Alain Laurendon, ne serait finalement pas le seul candidat lundi prochain, lors du vote. En fait les conseilleurs départementaux auraient bien un choix à faire !

Georges Ziegler n’abandonne pas ?

Entre Alain Laurendon donc, le 3e vice-président a été choisi lors d'un vote - un peu controversé - des élus de droite pour succéder à Bernard Bonne. Et… Georges Ziegler, le perdant du fameux vote interne. En tout cas, le centriste a beaucoup consulté ses collègues ces derniers jours pour prendre sa décision et ses proches ménagent faussement le suspens : "beaucoup de conseillers trouvent qu'il ferait un bon président. Le jeu est très ouvert" nous dit-on.

Très serré au moins effectivement car ils ne sont pas tous convaincus : "un candidat a été désigné et il faut s'y tenir, le conseil départemental n'en sortira pas grandi", réagit notamment un autre élu de droite. Le principal intéressé de son côté ne confirme pas mais n’infirme pas non plus. "On a le temps encore", d’ici lundi (et le vote) répond simplement Georges Ziegler.

Finalement, un candidat de la gauche

Et dans tout ça, alors qu'ils avaient baissé les bras tant le vote semblait joué d'avance, les élus de gauche au département sont finalement en train de désigner, eux aussi, un candidat. Certainement Pierrick Courbon. Le conseiller municipal de Saint-Étienne profiterait bien de ces divisions à droite pour - au moins - se faire entendre.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess