International

Élection de Donald Trump : des Héraultais expatriés aux Etats-Unis sous le choc

Par Sébastien Garnier, France Bleu Hérault mercredi 9 novembre 2016 à 17:21

illustration
illustration © Maxppp -

Donald Trump sera le 45e président des Etats-Unis. Le candidat republicain a emporté l'élection américaine contre toute attente face à Hillary Clinton. Des Héraultais expatriés outre-Atlantique sont sous le choc.

Quelque 225 millions d'Américains se rendaient aux urnes ce mardi, pour une élection présidentielle aux enjeux historiques entre le républicain Donald Trump et la démocrate Hillary Clinton. Alors que les sondages donnaient Clinton vainqueur, c'est Trump qui est arrivé en tête.

Ces Héraultais expatriés aux Etats-Unis ne s'y attendaient pas. Damien Calderini originaire de Montpellier vit à New-York depuis six ans. Il est consultant pour une entreprise américaine.Il n'a pas encore la citoyenneté américaine (sa demande de carte verte est en cours) donc n'a pas pu voter. Ce mercredi matin dans les rues de la Big Apple,"c'est la stupeur", raconte t-il.

"Les gens sont hagards, se regardent en se demandant si c'est vrai. Les gens s'attendent à un peu de turbulence d'un point de vue business, certains ont un peu honte mais après il y a cette résilience qui prend le dessus."

Damien Calderini

Florian Zaragoci, ex étudiant de Sup de Co Montpellier, habite lui aussi aux Etats-Unis où il travaille pour un grand groupe français. Il vit depuis cinq ans à Houston au Texas, un état qui a placé Trump en tête. ll est secoué par le résultat.

"L'impossible s'est passé. C'est surtout l'incertitude qui nous fait peur. J'espère que Trump ne tiendra pas ses promesses. Il y a un profond ras-le-bol de la politique aux Etats-Unis."

Florian Zaragoci

Le choc des Américains de Montpellier

À Montpellier , il y a de nombreux étudiants originaires des Etats-Unis. La très large majorité d'entre eux votent démocrate. C'est donc également avec stupeur qu'ils ont découvert les résultats du scrutin ce mercredi matin. C'est le cas pour Chantale Jordan, 20 ans, originaire du Minnesota. Elle est étudiante en psychologie à la fac Paul Valéry pour quatre mois. Elle rentrera dans son pays fin décembre.

"Pour une étudiante noire comme moi , c'est une grande déception. Je suis triste. Cela montre qu'il y a beaucoup de racisme dans mon pays."

Confidence de Chantale étudiante américaine à Montpellier