Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Election municipale : une partie de l’opposition aurait trouvé un accord d’union à Bastia

-
Par , , France Bleu RCFM

Trois listes devraient s’élancer dans la campagne du second tour de l’élection municipale de Bastia. Trois des listes d’opposition auraient trouvé un accord d’union ces dernières heures.

Les huit candidats Bastiais à kl'élection municipale de mars prochain
Les huit candidats Bastiais à kl'élection municipale de mars prochain © Radio France - Patou Rinieri

Le calendrier des municipales précisé, les candidats encore en lice dans les 22 communes de Corse où le sort n'a pas été scellées le 15 mars dernier, ont encore 24 heures pour déposer leurs listes. Le second tour aura lieu le 28 juin si les conditions sanitaires le permettent.

A Bastia, où 4 listes ont franchi la barre des 10 % et 3 celle des 5%, les discussions vont bon train en vue d'alliances.

Ces discussions qui, évidemment, ont déjà débuté, notamment entre les listes qui ont terminé derrière Pierre Savelli. 

Jean-Sébastien de Casalta, deuxième avec 20 % des suffrages, a multiplié les contacts pour constituer une liste d'union des oppositions, contacts avec Jean Zuccarelli arrivé 3e avec 13,8 % et Jean-Martin Mondoloni, 5e, un peu moins de 9 %. Les tractations auraient abouti sur un accord en ce dernier dimanche de mai. 

Julien Morganti, qui a totalisé 12,5 %, n'a pas répondu aux sollicitations et jouera sa propre partition. Il avait fait ces derniers jours une proposition d'accord politique aux listes « Choisir Bastia » de Jean Zuccarelli et « Bastia Altrimente » de Jean-Martin Mondoloni, écartant de cette démarche d'union la liste « Spartimu l'avvène » de Jean-Sébastien de Casalta. Au final, il fera cavalier seul, ce qui n'est pas sans provoquer des remous parmi ses colistiers.
Du côté du maire sortant, Pierre Savelli, arrivé en tête du 1er tour avec un peu plus de 30 %, des contacts ont été noués avec Eric Simoni, leader de la liste Corsica Libera qui avec un peu moins de 6 % avait fini à l'avant-dernière place. Mais, sauf surprise, l'union ne devrait pas se faire. Principale pomme de discorde, le port de la Carbonite qui s'ajoute à des relations très tendues entre les deux alliés nationalistes à l'Assemblée de Corse.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu