Politique

L'élection de Donald Trump vue de Lorraine : entre satisfaction à l'extrême-droite et grande inquiétude à gauche

Par Rachel Noël et Benjamin Bourgine, France Bleu Lorraine Nord mercredi 9 novembre 2016 à 8:32

Le résultat des élections américaines en Floride, où Trump l'emporte.
Le résultat des élections américaines en Floride, où Trump l'emporte. © Maxppp - it: JASON SZENES/EPA/MaxPPP

La victoire quasi assurée de Donald Trump provoque déjà des réactions politiques fortes. En Lorraine, l'extrême-droite affiche sa satisfaction, quand la gauche exprime son inquiétude.

L'élection de Donald Trump à la présidence des Etats-Unis n'était pas encore confirmée que le personnel politique en Lorraine réagissait déjà, ce mercredi matin, entre 7h et 8h. Les premiers à adresser leurs félicitations à Donald Trump sont, sans surprise, les responsables du Front national, Marine Le Pen et Florian Philippot. Le N°2 du FN a attendu 7h20 pour poster ce message sur Twitter

Florian Philippot considère que ces résultats sont un signe : celui d'un monde qui se construit, dont fait partie le Front national : "Leur monde s’effondre et le nôtre est en train de se construire. C'est un premier signal. Je crois qu’on va le voir avec la victoire de Marine Le Pen, l'an prochain. Nous nous sommes dans ce nouveau monde qui se construit".

Florient Philippot Eurodéputé du Grand Est considère que cette victoire est un signe

Fabien Engelmann, le maire FN d'Hayange, saute aussi sur l'occasion.

Egalement sur Twitter, Nadine Morano se réjouit surtout que Trump ait déjoué les pronostics. Elle s'en prend lourdement aux sondeurs, aux médias et fait le parallèle avec l'avance d'Alain Juppé, en tête dans les sondages pour les primaires de la droite et du centre.

Des élus à gauche et à droite plus inquiets

L'élue Les Républicains de Metz, Nathalie Colin Oesterle parle de tremblement de terre.

Le député les Républicains Denis Jacquat estime que ce vote doit provoquer une remise en cause pour les élus : "C’est inattendu, et même un tremblement de terre politique, car Trump n’était pas favori au départ. Il n’a pas le soutien de son parti. Son discours, c’est un mélange pro extrême gauche, pro extrême droite. En France, on peut se poser des questions pour les élections à venir".

A gauche, Marie-Anne Issler Béguin, vice présidente à Metz Métropole et ancienne député européenne était sur France Bleu Lorraine mercredi matin. Pour elle, le résultat de cette élection américaine est l'expression d'une rupture entre les électeurs et le personnel politique : "Aujourd'hui nos concitoyens ne nous écoutent plus".

L'ancienne Eurodéputée écologiste et élue de la majorité de gauche à Metz Marie Anne Isler Béguin est inquiète

VOIR AUSSI : Elections américaines, les résultats, les réactions, les analyses