Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

CARTE - Élections départementales dans le Gard : la gauche grande gagnante, le RN grand perdant

-
Par , , France Bleu Gard Lozère

Second tour des élections départementales ce dimanche 27 juin. Les électeurs étaient appelés aux urnes pour élire leurs conseillers départementaux dans le Gard. Découvrez la participation, les résultats, les premières réactions et les analyses.

Des bulletins de vote dans l'urne.
Des bulletins de vote dans l'urne. © Maxppp - Alexandre MARCHI

Dans le Gard, les électeurs étaient appelés à voter pour leurs 46 futurs conseillers départementaux, issus des 23 cantons, qui siégeront à l'assemblée locale pour un mandat de six ans. Cette année, les élections départementales se sont tenues en même temps que les régionales.

Lors du premier tour, le Rassemblement national est arrivé en tête avec 31,50% des suffrages, devant l'union de la gauche et des écologistes qui a recueilli 28,91% et l'union du centre et de la droite qui a obtenu 16,88%. Le taux d'abstention était de 66,54%.

L'essentiel

Le Gard se retrouve encore plus à gauche après ces élections départementales qu'avant. La future présidente ou le futur président du département du Gard pourra compter sur 26 voire 28 voix alors que la majorité est à 23 voix, nettement plus confortable que le dernier mandat lorsqu'il fallait gérer une majorité relative.

Dès le soir du premier tour, ne restaient que la gauche ou le Rassemblement National pour gérer le département. Le RN n'a pas su mobiliser ses électeurs, il a même perdu un canton, celui de Vauvert. 

Les électeurs de gauche ne sont pas non plus sortis en nombre vers les bureaux de vote, pour preuve même si la participation a progressé d'un point et demi, cette participation n'est que de 35% pour ce deuxième tour. Peut-être les électeurs de droite ont préféré voter à gauche que Rassemblement National. Qu'importe, ce matin, la gauche a une majorité large. Une majorité large plus facile à gérer qu'une majorité relative encore que. Encore faut-il que l'union faite dans le combat de la campagne résiste à la victoire, aux responsabilités, et à leurs attributions. 

Dès ce dimanche soir les communistes prévenaient : l'union doit prévaloir... "La socialiste Françoise Laurent-Perrigot préside très bien les affaires depuis sept mois, nous voterons pour elle" disait Christian Bastid. "Mais si elle n'obtient pas l'investiture de son groupe, alors nous pourrions présenter notre propre candidat."

Les résultats

Grand chelem pour la droite à Alès  

Sur Alès 1, Léa Boyer et le maire de Saint-Christol-lez-Alès Jean-Charles Bénézet renversent le sortant, celui qui paraissait indétrônable : le communiste Jean-Michel Suau, qui était en binôme avec la maire d'Anduze, l'écologiste Geneviève Blanc Victoire pour la droite avec 50,19% des voix, soit.. 27 voix d'avance  

Sur Alès 2, Valérie Meunier et le maire de Saint-Privat-des-Vieux Philippe Ribot rassemblent 53,22% des voix.. et devancent le binôme d'union à gauche avec des écologistes, Christiane Thomas et Claude Cerpedes 

Enfin, sur Alès 3, le binôme d'union au centre et à droite.. composé de Marie-Christine Peyric et Frédéric Gras l'emporte assez aisément : 62,31% des voix Devant Evelyne Herbau et Jean-Michel Perret

Sur le canton d'Aigues-Mortes, sortent vainqueurs le Maire du Grau-du-Roi et président de la communauté de communes Terres de Camargue Robert Crauste et Laurence Barduca Fauquet (sans étiquette, mais souhaitant s'inscrire au sein de la majorité de Gauche), qui rassemblent 55,79% des voix. Ils devancent Yvette Flaugère et Anthony Leroy, du Rassemblement National.

Sur le canton de Quissac, Françoise Laurent-Perrigot est confortée, ce dimanche. La présidente sortante du département est réélue sur le canton de Quissac, en binôme avec Olivier Gaillard, avec 68,15% des voix au deuxième tour. Le duo devance le tandem RN Isabelle Gouleret / Maxime Jegat  (31,85%). Elle est candidate à sa propre succession à la tête du département.

Sensation le canton de Vauvert ! Le tandem de la gauche unie, Pascale Fortunat-Deschamps / Bruno Pascal avec 51,05% des voix reprend le canton au Rassemblement National, devant le conseiller sortant Nicolas Meizonnet et Carole Calba-Schwartz.

Dans les Cévennes, et sans surprise, le binôme Patrick Malavieille Isabelle Fardoux-Jouve est réélu dans le canton de La Grand-Combe. Le duo de l'union de la gauche n'a pas tremblé face au RN.  Patrick Malavieille et Isabelle Fardoux-Jouve réunissent 74,45% des voix (devant Marie-Ange Jardin et Jean-Michel Martin)

Sur le canton de Villeneuve-lès-Avignon, la conseillère départementale sortante et maire de Villeneuve-lès-Avignon Pascale Bories et le maire de Rochefort-du-Gard Rémy Bachevalier sont très largement élus avec 71,49% des voix contre 28,41 % au duo RN Alain Coste Catherine Dellong-Meng.

Sur le canton de Calvisson, Maryse Giannaccini et Marc Larroque sont arrivés largement en tête, pour la gauche Ils rassemblent 61,04% des voix Et devancent Owen Godard et Sherley Stobiac

Sur le canton de Redessan, victoire de l'Union du centre et de la droite, avec Muriel Dherbecourt et Gérard Blanc (60,17% des voix). Ils devancent Pascale Bordes et Jean-Marie Launay (Rassemblement national)

Sur canton de Roquemaure, la gauche l'emporte après un premier tour très serré face au Rassemblement National  ; le RN était même en tête avec 31,78 % des voix. Nathalie Nury/Patrick Scorsone (PS/PRG)s'imposent avec 57,86 % des voix devant Magali Guillot et Rudy Martin (RN), 42,14 %. 

Dans le canton de Rousson, le binôme Cathy Chaulet / Ghislain Chassary (Gauche) confirme son score du premier tour et l'emporte avec 66,22 % devant les candidats Michele Lebastard et Denis Bouin (33,78 % des suffrages).

Sur le canton de Saint-Gilles, le binôme Huguette Sartre - Eddy Valadier (Centre et droite) s'impose avec 63.11% des voix, devant Isabelle Durand-Martin et Christophe Lefevre (Rassemblement national). 

Sur le canton de Beaucaire, le duo RN composé d'Elisabeth Mondet et Jean-Pierre Fuster est réélu. Ils affrontaient Catherine Chardon Climent et Frédéric Etienne. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Le canton de Marguerittes n'a finalement pas basculé au Rassemblement National. Ses candidats Viviane Tisseur et Stéphane Vidal étaient pourtant arrivés nettement en tête à l'issue du 1er tour, mais le tandem divers gauche Valérie Guardiola/Rémi Nicolas a opéré un spectaculaire renversement de situation en s'imposant avec près de 55% des suffrages (54,92% précisément)

Sur Pont-Saint-Esprit, les électeurs plébiscitent en majorité le binôme UGE (Union de la gauche) de Carole Bergeri et Christophe Serre, qui récolte 51,06 % des voix. Le binôme d'Anne-Marie Collard et Michel Pous (Rassemblement National) remporte l'approbation de 48,94 % des votants à s'être exprimés.

A Nîmes, deux cantons sont à droite, les deux autres à gauche. 

Avec 58,15% des voix, Sophie Roulle et Julien Plantier (Droite) sont élus sur Nîmes 1. Ils devancent l'union de la gauche composée de Marianne Bernède et Bruno Vasa (41,85%)

Sur le canton de Nîmes 4, l'union de la droite avec Richard Tibérino et Véronique Gardeur-Bancel avec 54,63% des voix gagne son duel face à Fatima El Hadi et François Séguy (Union de la gauche, 45,37%)

Sur le canton de Nîmes 3, le tandem Dominique Andrieu-Bonnet et Vincent Bouget (Union de la Gauche) est élu avec 64,04% des voix, face aux candidats RN Sabine Adam et Abderzak Berkani (35,96%)

Sur le canton de Nîmes 2, c'est le duo Christian Bastid et Amal Couvreur (Union Gauche) qui l'emporte avec 61,30% des voix devant les RN Laurence Gardet et Yoann Gillet (38,70%).

Les résultats nous parviennent au fur et à mesure, après leur validation par le ministère de l'Intérieur. Pour trouver ceux qui vous intéressent, tapez le nom de votre commune, de votre département ou de votre région dans le module ci-dessous.

La participation

Les bureaux de vote ont fermé à 18h dans la majorité des communes, sauf dans les grandes villes, où les électeurs avaient jusqu'à 20h pour glisser leur bulletin dans l'urne.

À 17h, le taux de participation était de 27,04% dans le Gard. Au niveau national, il atteignait 27,89%, soit un point de plus qu'au premier tour (26,72%). Lors du premier tour, ce taux s'élevait à 33,46% dans le département.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess