Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Élections départementales dans les Côtes d'Armor : "Une satisfaction mesurée", pour Christian Coail

A l'issue du second tour des élections départementales dans les Côtes d'Armor dimanche, la gauche est arrivée en tête, remportant 19 cantons sur 27. Le socialiste Christian Coail devrait donc succéder au président LR sortant, Romain Boutron. Il était notre invité ce lundi matin.

Le socialiste Christian Coail, probable futur président du Conseil départemental des Côtes d'Armor.
Le socialiste Christian Coail, probable futur président du Conseil départemental des Côtes d'Armor. © AFP - DAMIEN MEYER

La gauche reprend la tête du Conseil départemental des Côtes d'Armor, après son succès au second tour des élections départementales dimanche. L'union de la gauche a en effet remporté 19 cantons sur 27. Le président sortant du groupe socialiste et républicain, Christian Coail, devrait donc prendre les rênes du département jeudi, succédant à Romain Boutron (LR). 

"C'est le fruit de tout le travail qu'on a accompli avec les autres partenaires de gauche, c'était une très belle campagne, a déclaré l'actuel maire de Saint-Servais au micro de France Bleu ce lundi matin. Ce n'est pas une histoire de concession mais de construction pour aboutir à deux axes : les solidarités et la transition écologique."

Une abstention "beaucoup trop élevée"

Christian Coail, conseiller départemental depuis 2008, estime que la satisfaction doit être "mesurée car l'abstention a été forte" : "Sur mon canton, on a eu un léger sursaut mais globalement, l'abstention est trop élevée, je pense que tous les politiques doivent s'interroger, essayer de faire en sorte de renouer le lien avec les électeurs".

Selon le très probable futur président du Conseil départemental, "les messages ne sont pas forcément adressés au département uniquement mais à la classe politique en général". "J'ai entendu sur mon canton un certain nombre d'électeurs me dire qu'ils étaient un peu désabusés, désespérés et que leur confiance envers les politiques était un peu mesurée car ils sont allés de déception en déception et ce qui se passe au niveau national ne leur convient pas, souligne Christian Coail. Du coup, ils nous sanctionnent aussi sur les départementales."

Les solidarités et l'écologie comme priorités

Pour arriver en tête, plusieurs formations de gauche ont du s'allier. Durant la campagne, la droite a ironisé sur cette unité de façade : "C'était assez étonnant d'entendre la droite, qui s'est divisée pendant six ans, venir nous faire la leçon. Moi ce que je sais, c'est que l'accord signé avec les partenaires d gauche, nous allons le tenir. Je compte bien m'entourer de personnes fiables, solidaires".

Christian Coail a deux priorités : tout d'abord, "installer le Conseil départemental", dont la première assemblée doit se tenir jeudi, puis "mettre en œuvre le programme pour lequel on a été lu, qui tourne autour des solidarités et de la transition écologique". 

Nous avons six ans pour mettre en œuvre notre projet, tout ne va pas se faire du jour au lendemain.

Et l'élu du canton de Callac ne s'inquiète pas des futures discussions avec les présidents des autres départements bretons (le Morbihan remportée par la droite ou encore le Finistère qui a basculé à droite) : "Moi j'ai fait un mandat dans dans la majorité départementale et un mandat dans l'opposition, c'e n'est pas parce qu'on est dans l'opposition qu'on est opposé à tout. Il y a des sujets sur lesquels on peut se retrouver".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess