Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Elections départementales : des professions de foi égarées dans deux cantons creusois

-
Par , France Bleu Creuse

Dans deux cantons creusois, la propagande officielle, qui inclut les professions de foi et les bulletins de vote, n'est pas arrivée complète chez les électeurs.

Carte électorale (photo d'illustration)
Carte électorale (photo d'illustration) © Radio France - Stéphanie Berlu

La propagande officielle, c'est à dire les professions de foi et les bulletins de vote envoyés par courrier à chaque élection, est actuellement en route vers les boites aux lettres des électeurs creusois pour les élections départementales. Certaines enveloppes sont déjà arrivées à destination. 

Mais pour deux cantons creusois, une partie de cette propagande est arrivée incomplète. Il manque 700 professions de foi de la liste de Bernard de Froment dans le canton de Saint-Vaury et 500  de la liste de Jean-Baptiste Moreau dans le canton Guéret 2. Pour les deux cantons, ça représente environ 10% des électeurs. 

En cause, le prestataire chargé par l'Etat de mettre sous pli les professions de foi. Ce prestataire est situé à Bordeaux, il reçoit tous les documents préalablement imprimés par les candidats et doit les envoyer aux électeurs. Manifestement, dans les cantons concernés, certaines enveloppes contiennent deux fois les professions de foi de Bernard de Froment et Jean-Baptiste Moreau et d'autres enveloppes n'en contiennent pas

Les listes vont donc devoir réimprimer les professions de foi (et les bulletins de vote qui sont également absents de la propagande) et les envoyer aux électeurs qui ne les ont pas reçues. Elles devraient s'en tirer pour quelques centaines d'euros qui seront remboursés par l'Etat pour frais de campagne. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess