Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Départementales en Dordogne : le Parti Radical de Gauche espère toujours un rassemblement avec le PS

-
Par , France Bleu Périgord

Le Parti radical de gauche a détaillé sa stratégie ce jeudi 29 avril en vue des élections départementales. Si le parti se dit prêt à présenter 7 binômes, il se donne du temps dans l'espoir d'un rassemblement avec le PS.

Thomas Sarlat (au centre à gauche) a présenté la stratégie de son parti en vue des départementales
Thomas Sarlat (au centre à gauche) a présenté la stratégie de son parti en vue des départementales © Radio France - Théo Caubel

Le Parti Radical de Gauche 24 en ordre de bataille pour les élections départementales. Ce jeudi 29 avril, le secrétaire général du PRG 24, Thomas Sarlat, a présenté la stratégie de son parti. Il a annoncé que sept binômes étaient prêts à se présenter sur le département, trois à Périgueux et son agglomération, trois dans le Périgord vert et un dans le Terrassonnais. 

"On laisse la porte ouverte au PS"

À ce jour, un seul dépôt de candidatures a été fait pour le canton Périgueux 2. Pour le reste, le parti espère encore un rassemblement de la gauche avec le Parti Socialiste. "Nous n'avons pas été contactés par la Fédération du PS, regrette Thomas Sarlat. Mais on laisse la porte ouverte. Nous n'avons aucune animosité envers la majorité départementale.

Thomas Sarlat, secrétaire général du PRG 24,

Il prévient cependant que si aucun geste n'est fait d'ici le 5 mai, il déposera les candidatures pour les 6 binômes restants. "Mais nous ferons preuve d'esprit de responsabilité. Nous ne présenterons pas de binômes qui pourraient faire perdre la gauche au premier tour", précise-t-il.

Du côté des régionales, Thomas Sarlat ajoute que des négociations sont en cours pour avoir un candidat sur la liste d'Alain Rousset. Pour rappel, le premier tour des élections départementales et régionales aura le 20 juin. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess