Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Elections départementales en Ille-et-Vilaine : les écologistes font leur percée, la gauche se maintient

Les écologistes ont fait une vraie percée ce dimanche aux élections départementales en Ille-et-Vilaine. L'union de la gauche et l'union de la droite et du centre décrochent 22 sièges chacune.

Le président de l'assemblée départementale d'Ille-et-Vilaine sera élu le 1er juillet
Le président de l'assemblée départementale d'Ille-et-Vilaine sera élu le 1er juillet © Radio France - Loïck Guellec

Les élections départementales se tenaient ce dimanche en Ille-et-Vilaine. L'union de la droite et du centre garde 11 cantons en Ille-et-Vilaine, la majorité sortante de gauche en gagne 11 également tandis que les écologistes s'imposent pour la première fois dans cinq cantons à Rennes. 

le statu quo pour la droite et le centre

Pas de changement pour l'Union de la droite et du centre qui l'emportent dans 11 cantons en Ille-et- Vilaine ( Fougères 1, Fougères 2, La Guerche-de-Bretagne, Vitré, Dol-de-Bretagne, Janzé, Val Couesnon, Betton, Montauban-de-Bretagne, Saint-Malo 1, Saint-Malo 2). Certes elle perd Bain-de-Bretagne et Chateaugiron au profit de la gauche unie, mais elle lui ravie Janzé et Betton. Dans ce dernier canton s'impose d'ailleurs le chef de file de la droite et maire de Saint-Grégoire Pierre Breteau.

Le PS en perte de vitesse la percée des écologistes à Rennes

La gauche, elle aussi, s'impose dans 11 cantons mais elle en avait 16 dans la dernière assemblée (Guichen, Montfort-sur-Meu, Bain-de-Bretagne, Combourg, Chateaugiron, Bruz, Liffré, Melesse, Redon, Le Rheu, Rennes 1). Elle perd en fait dans 5 de ses 6 cantons rennais, tous ravis par les écologistes qui s'imposent face à des conseillers socialistes historiques comme Frédéric Bourcier dans le canton de Rennes 3 et Didier Le Bougeant dans celui de Rennes 4. 

Les écologistes font donc leur entrée dans l'assemblée départementale avec 10 élus  dans 5 cantons (Rennes-2, Rennes-3, Rennes-4, Rennes-5, Rennes-6). Ils ne l'ont jamais caché : ils feront partie avec la gauche de la majorité départementale. Le socialiste Jean-Luc Chenut, réélu sur le canton du Rheu, devrait conserver la présidence du département. L'élection aura lieu ce jeudi 1er juillet.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess