Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

Élections départementales en Moselle : le RN loin de ses objectifs

- Mis à jour le
Par

En tête dans trois cantons, qualifié dans au second tour dans dix autres, le Rassemblement National fait toutefois moins bien qu'en 2015 et n'est pas certain de compter des élus au soir du 27 juin.

Françoise Grolet, candidate Rassemblement national battue dans le canton de Metz 1 Françoise Grolet, candidate Rassemblement national battue dans le canton de Metz 1
Françoise Grolet, candidate Rassemblement national battue dans le canton de Metz 1 © Radio France - Marc Bertrand

En 2015, le Front National s'était qualifié pour le second tour des élections départementales dans 24 des 27 cantons de Moselle, sans parvenir à faire élire un seul de ses binômes dans l'assemblée actuelle. Au soir du premier tour des élections de 2021 , celui qui est devenu entre temps le Rassemblement National est en tête des votes globaux sur le département, mais semble encore loin de ses objectifs. Premier dans trois cantons (Hayange, Sarralbe et Faulquemont), il disputera aussi le second tour dans dix autres (Stiring-Wendel, le Sillon Mosellan, Sarreguemines, Sarrebourg, Saint-Avold, Rombas, Metz 2, Forbach, Fameck et Boulay-Moselle).  

Publicité
Logo France Bleu
loading

Pénalisé par l'absentions ? 

Parmi les têtes d'affiches du RN battus dans ce scrutin, la messine Françoise Grolet met cette défaite sur le compte de la faible participation des électeurs. "Quand on a un taux d'abstention aussi massif, les résultats ne sont plus représentatifs. Ceux qui sont en place ont déjà une clientèle qui vient à eux plus facilement, nous nous avons tout à gagner en quelque sorte."

Le responsable départemental du RN en Moselle et en lice pour le second tour dans le canton de Stiring-Wendel, Kevin Pfeffer préfère regarder le verre à moitié plein, se félicitant de la qualification de ses binômes "dans la moitié des cantons de Moselle." Il y voit le résultat de "l'implantation locale qui porte ses fruits," citant l'exemple de Fabien Engelman, maire d'Hayange. 

Arrivé en tête avec 33,11% des suffrages à Faulquemont, Olivier Bauchat croit en ses chances : "il y a une forte probabilité de gagner le canton, pour mettre fin à une injustice démocratique du fait que 30 à 40% des gens votent Rassemblement National et que nous n'ayons aucun élu au département. Ca serait historique !"

loading

Ma France : Économies d’énergie

Hausse généralisée du coût de la vie, risque de pénurie d’électricité ou de gaz, phénomènes climatiques extrêmes : ces crises bouleversent nos quotidiens, transforment nos modes de vie, nous poussent à dessiner les contours d’horizons nouveaux. Pour répondre à ces défis, France Bleu et Make.org lancent une grande consultation citoyenne autour des économies d’énergie. Prenez position sur ces solutions & proposez les vôtres !

Publicité
Logo France Bleu