Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Élections départementales et régionales : à la recherche des électeurs disparus en Moselle

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Lorraine Nord

Seuls 27% des électeurs mosellans ont participé au premier tour des élections départementales et régionales. Par devoir, convictions ou habitude : nous avons voulu leur donner la parole.

Seuls 27% des mosellans ont voté pour le 1er tour des départementales et des régionales le dimanche 20 juin 2021
Seuls 27% des mosellans ont voté pour le 1er tour des départementales et des régionales le dimanche 20 juin 2021 © Maxppp - Vincent Isore

"C'était la fête des pères", "j'ai oublié de le noter dans mon agenda", "les élections on s'en fout", "je ne crois plus dans la politique"... Au challenge de l'abstention, chacun a son excuse et sa justification. Et il y a le choix : 73% des électeurs de Moselle se sont abstenu au premier tour des élections départementales et régionales du dimanche 20 juin. Mais les autres ? Les 27% de mosellans qui ont participé aux votes ? Comment voient-ils cette désaffection qui écrase désormais chaque scrutin ? Nous leur avons posé la question.

Question de générations

Sur le parvis de la gare de Metz, Yves sort du marchand de journaux et scrute un quotidien dont la une est entièrement consacrée à ces élections. Il a voté bien entendu. Par devoir, et parce que c'est, selon lui, la meilleure façon de s'exprimer. "Si on veut décider et critiquer surtout. Pouvoir dire j'ai voté pour untel parce que je ne suis pas content de l'autre. Ca ne sert à rien de ne pas aller voter et si on est mécontent il faut le dire." Yves est partisan du vote obligatoire comme en Belgique. Marie-Christine, retraitée, penche plutôt pour le vote par correspondance ou par internet. 

Les gens de ma génération ont l'habitude d'aller voter, mais les jeunes...

En effet, 87% des 18-24 ans et 83% des 25-34 ans n'ont pas voté contre 66% pour l'ensemble de la population, selon une enquête de l'institut Ipsos/Sopra Steria pour france.tv et Radio France sur le profil des abstentionnistes. Et des jeunes ayant voté dimanche, nous n'en avons pas trouvé durant notre reportage. Le mot "devoir" revient aussi dans la bouche de Marie-Christine : "ma mère et ma grand-mère se sont battues pour que les femmes aient le droit de vote." Et l'abstention ? "Elle me désole." 

Devoir civique

Notre quête d'électeurs nous mène place Saint-Thiebault, où Fabien prend l'ombre sur un banc, devant les jets d'eaux où jouent quelques enfants. Il a voté. Se sent-il comme une espèce en voie de disparition ? "Pas vraiment" réfléchit-il, "mais il y a beaucoup de gens qui sont assez déçus." Par la politique, par les conséquences économiques de la crise... Et lui ? "J'ai toujours travaillé dans la fonction publique, j'ai du respect pour les institutions de l'Etat, et je suis réserviste dans l'armée. On m'a toujours présenté le vote comme un devoir civique, donc j'utilise cette opportunité." 

Sur le banc d'en face, Laurence prend son déjeuner avec une amie. "Je n'étais pas motivée" reconnait-elle avec franchise, "parce que la politique a perdu un peu de son sens." Mais elle est allée voter dit-elle pour "faire barrages aux extrêmes." Et dimanche prochain ? "Oui, j'irai jusqu'au bout." Son amie n'a pas voté dimanche. Elle s'abstiendra aussi au second tour. 

Qui sont les abstentionnistes
Qui sont les abstentionnistes © Visactu
Choix de la station

À venir dansDanssecondess