Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Elections départementales : la Sarthe reste à droite, le PS affaibli

-
Par , France Bleu Maine

A l'issue d'un second tour marqué de nouveau par une forte abstention, tous les binômes arrivés en tête la semaine dernière ont été élus. La droite conforte sa majorité en empochant un quatorzième canton au détriment du PS. Lequel perd également Le Mans 1 au profit de l'union de gauche Uni.e.s.

Dominique Le Mener (2e à gauche), le président sortant, et sa majorité d'union de la droite, conservent le département de la Sarthe
Dominique Le Mener (2e à gauche), le président sortant, et sa majorité d'union de la droite, conservent le département de la Sarthe © Radio France - Julien Jean

Pas de surprise en Sarthe pour ces départementales. Au terme d'un second tour marqué de nouveau par une forte abstention (69,33 %), la majorité sortante de droite conserve sa majorité. Et la renforce même légèrement en empochant un quatorzième canton par rapport à 2015, celui de Savigné-l'Evêque, le seul à basculer réellement. Car si le canton Le Mans 1 change lui aussi de couleur, il bascule du rose (PS) au rouge-vert (Uni.e.s), mais reste donc à gauche. En dehors du Mans, seul le canton de La Flèche reste à gauche.

Pas de revirement de situation non plus : qu'ils soient de droite ou de gauche, tous les binômes arrivés en tête au premier tour ont été élus au second. Et de nombreux ténors des deux camps sont même réélus avec des scores très larges, notamment face à des candidats du Rassemblement National. C'est le cas de Dominique Le Mener à Saint-Calais (81,19 %), Frédéric Beauchef à Mamers (79,65 %), Jean-Carles Grelier à La Ferté-Bernard (77,68 %), Christophe Counil sur Le Mans 6 (75,25 %) ou encore Christophe Rouillon sur Le Mans 4 (69,41 %).

La gauche divisée, le PS affaibli

Minée par son incapacité à s'unir entre les deux tours, la gauche sarthoise n'a pas réussi son pari de faire basculer un département détenu par la droite depuis plus de 40 ans. Elle échoue à s'imposer dans tous les cantons où elle pensait avoir un coup à jouer (Changé, Montval, Ecommoy, La Suze, Le Mans 3...). Et perd en prime Savigné l'Evêque, où le maire de Monfort-le-Gesnois, Anthony Trifault, et son binôme Hélène Le Conte, s'imposent avec près de 500 voix d'avance. Un désaveu sur ce territoire remporté en 2015 par l'ancien chef de file du PS, Christophe Chaudun (qui n'était pas candidat cette année).

Grignoté sur sa droite, le PS sarthois l'est donc aussi sur sa gauche, en perdant Le Mans 1 au profit de l'union de la gauche et des écologistes. La conseillère sortante PS, Nelly Heuzé, passée à Uni.e.s et alliée à l'écologiste Samuel Guy, l'emportent avec 51,19 % des suffrages (95 voix d'avance) sur le binôme socialiste. Grâce à cette victoire, Uni.e.s emporte un second canton en plus celui où Gilles Leproust (PCF) et Elen Debost sont réélus (Le Mans 7). Alors qu'ils détenaient sept cantons, les socialistes n'en ont donc plus que cinq en 2021.

Le Rassemblement National en chute libre

Présent au second tour dans seulement cinq cantons, la plupart du temps face à des ténors de la droite ou du PS, le Rassemblement national cumule 5 945 voix en Sarthe... C'est près de huit fois moins qu'en 2015, où le parti de Marine Le Pen avait récolté plus de 45 000 suffrages dans quinze cantons. Mais sans remporter un seul siège. Quant à la majorité présidentielle LREM, qualifiée dans le seul canton de Sablé sur Sarthe, son maigre bilan s'élève à 1 331 voix sur ce second tour. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess