Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Élections départementales en Ile-de-France : la Seine-Saint-Denis, dernier département à gauche

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Paris, France Bleu

La gauche conserve le département de la Seine-Saint-Denis à l'issue du second tour des élections départementales ce dimanche 27 juin 2021. Le 93 reste le seul département francilien à gauche, tous les autres sont désormais dirigés par la droite.

Stéphane Troussel (PS), à la tête du conseil départemental de la Seine-Saint-Denis
Stéphane Troussel (PS), à la tête du conseil départemental de la Seine-Saint-Denis © Maxppp - Maxppp

Si le Parti communiste a perdu le Val-de-Marne, le dernier département qu'il dirigeait en France, la Seine-Saint-Denis, elle reste à gauche. Le 93 devient même le seul département francilien à gauche à l'issue du second tour des élections départementales ce dimanche 27 juin 2021.

13 cantons sur 21 pour la gauche

L'union de la gauche et des écologistes arrive en tête avec 54,96% des voix, contre 15,33% pour Les Républicains, alors que le RN ne récolte que 0,97% des suffrages. La gauche fait même mieux qu'en 2015, en s'imposant dans 13 cantons sur les 21 que compte le département, soit un de plus. 

C'est notamment grâce à sa victoire dans le canton stratégique de Sevran-Villepinte, visé par la droite, qu'elle l'emporte. Le binôme mené par Emmanuel Constant (PS) arrive aussi en tête à Noisy-le-Grand, mais de seulement 38 voix, sur le binôme de droite emmené par la maire de la ville, Brigitte Marsigny (LR). À Tremblay, le binôme de la gauche là aussi, devance celui de la droite qui n'a pas profité d'un report de voix des électeurs du RN. 

À noter tout de même, la victoire de Karine Franclet (UDI) à Aubervilliers. La maire de la commune améliore même son score en obtenant 55,04% des voix, loin devant le binôme PS-PCF. Après avoir fait basculer la ville à droite l'an dernier, lors des municipales, Karine Franclet confirme l'essai. 

Encore une très faible participation

"La Seine-Saint-Denis reste à gauche et c'est une bonne nouvelle pour les habitants, car nous allons pouvoir continuer d'agir pour l'égalité, l'environnement, la jeunesse", réagit sur France Bleu Paris, Stéphane Troussel. Le socialiste, président sortant du conseil départemental, victorieux sur son canton de La Courneuve, l'assure : il sera "le président de tous les habitants de la Seine-Saint-Denis, en particulier aussi de ceux qui n'ont pas voté pour nous, parce que ce sont souvent ces habitants qui ont besoin des politiques publiques et des services publics".

À noter, une participation ce dimanche aussi faible qu'au premier tour avec un taux d'abstention de 73,53%.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess