Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Élections départementales : le patron par interim du RN en Dordogne espère prendre "quelques sièges"

-
Par , France Bleu Périgord

En attendant d'être confirmé à son poste de délégué départemental du Rassemblement National en Dordogne, Alain Rodriguez prépare les élections départementales. Après des municipales décevantes pour le parti, le délégué par interim espère prendre "quelques sièges" en juin.

Alain Rodriguez, le patron par interim du RN en Dordogne, espère prendre quelques sièges aux élections départementales
Alain Rodriguez, le patron par interim du RN en Dordogne, espère prendre quelques sièges aux élections départementales - RN

Le Rassemblement National de Dordogne a un nouveau délégué départemental depuis le 15 février dernier. L'ancienne cheffe, Karine Ménard, ne sera restée que trois petits mois avant de jeter l'éponge. Alain Rodriguez a pris sa place par intérim, c'est le cinquième patron du départemental du parti depuis 2013, mais il n'y voit aucune anomalie. "Les gens se succèdent, c'est un travail épuisant, c'est normal qu'il y ait une relève", explique celui qui a fait carrière dans la Police nationale. "Karine Ménard est restée un peu plus de trois mois, elle a préféré privilégier sa carrière professionnelle. À l'approche des élections de juin, la charge devenait trop lourde pour assumer les deux fonctions. Elle laisse une équipe en bon état et bien formée." Pense-t-il être confirmé à son poste ? "Il est possible que la direction du RN parachute quelqu'un pour prendre la tête du parti", répond Alain Rodriguez, "mais je pense que pour préparer les élections, il y a de fortes chances pour que je reste."

Premier défi à relever à son agenda : trouver suffisamment de candidats pour les prochaines élections départementales. Il faut quatre candidats, deux femmes et deux hommes, pour chacun des 25 cantons de Dordogne. "Certains hésitent à se présenter parce qu'on diabolise le parti avec des histoires stupides", assène l'ancien CRS de Bergerac, "mais il rentre de plus en plus dans la norme." 

Les gens se mobilisent quand ils voient ce qui se passe actuellement dans notre pays

"Entre l'insécurité qui règne, le manque d'éducation des enfants et l'appauvrissement que je vois depuis que je fais de la politique, les gens se mobilisent. _J'espère bien que nous prendrons quelques sièges lors de ces élections._" Mais il se refuse à donner un objectif chiffré.

Alain Rodriguez, délégué départemental du RN en Dordogne, invité de France Bleu Périgord

Choix de la station

À venir dansDanssecondess