Politique

Élections départementales : les candidats de l'aire urbaine Belfort-Montbéliard en ordre de bataille

Par Jérémie Pignard et Christophe Beck, France Bleu Belfort-Montbéliard lundi 16 février 2015 à 18:01

Elections départementales illustration
Elections départementales illustration © Maxppp

Les candidats aux prochaines élections départementales sont désormais connus. Les dépôts de candidatures sont clos depuis ce lundi 16 février. Passage en revue des forces en présence dans l'aire urbaine de Belfort-Montbéliard.

Les candidats aux élections départementales des 22 et 29 mars prochains sont désormais connus. Pour ce scrutin, ce ne sont plus des candidats uniques et leurs remplaçants qui se présentent mais des binômes pour chaque formation. Une nouveauté qui a favorisé les alliances.

Une gauche presque rassemblée dans le Territoire de Belfort


Dans le Territoire de Belfort, un pacte a été signé pour former une gauche rassemblée. Ou presque puisque le Parti communiste fera bande à part , laissant toutefois quatre cantons orphelins sur neuf : Giromagny, Grandvillars, Châtenois et Delle. La faute à des divisions internes qui n'ont pas permis au parti de débusquer suffisamment de candidats.



En revanche, la grande alliance se fera entre les socialistes, le MRC et Europe Ecologie Les Verts . La plus significative, le duo pour le 1er canton de Belfort entre la socialiste Samia Jaber (conseillère générale sortante et conseillère municipale à Belfort) et Bastien Faudot le chef de file MRC à Belfort. Les binômes PS-MRC, PS-EELV ou encore PS-Divers gauche se retrouvent dans plusieurs cantons.

Des accords, il y en aura également entre le centre et la droite . L'UMP et le MoDem marcheront par exemple main dans la main à Bavilliers. Ce qui ne sera pas le cas partout. Le binôme UMP du maire de Belfort Damien Meslot (avec Florence Besancenot) n'a pas hésité à s'aligner face au tandem mené par le conseiller général du MoDem de Christophe Grüdler (avec Julie de Breza).



Le Front national qui investit massivement ces élections départementales sera l'autre grande force en présence. Il devrait y avoir un binôme FN dans chacun des neuf cantons du Territoire de Belfort . Les frontistes sont actuellement absents d'un conseil général acquis à la gauche avec 9 sièges sur 15. Il y en aura cette année 18 à pourvoir.

La droite mise sur l'union pour faire basculer le Doubs


Dans le département du Doubs, l'arrondissement de Montbéliard passe de 12 à 6 cantons : Audincourt, Bavans, Bethoncourt, Maîche, Montbéliard et Valentigney . La droite qui y est minoritaire (elle détient 4 de ces 12 anciens cantons) mise sur l'union pour faire basculer le département, avec des candidatures uniques entre l'UMP, l'UDI, le Modem et les divers droites. Mais seulement deux conseillers généraux sortants avec Pierre Mazimann à Bethoncourt (avec Sophie Faivre) et Christine Bouquin, la maire de Maîche (avec Serge Cagnon). 



A gauche , comme souvent, l'union n'a pas été possible . Le PS part seul avec quatre candidats sortant. Aucun accord n'a pu être trouvé avec les verts d'Europe Ecologie qui se contentent de présenter des candidats dans un seul des six cantons : celui de Montbéliard. Le Front de Gauche, pour sa part, aurait souhaité un accord avec les Verts. Un voeu pieux. Il présentera finalement des candidats dans les quatre cantons urbains de l'arrondissement à Audincourt, Valentigney, Montbéliard et Bethoncourt . 



Comme dans le Territoire de Belfort, le Front national affirme avoir trouvé des candidats pour la plupart des cantons.



En Haute-Saône, dans les deux cantons d'Héricourt tout comme ceux de Lure, il y aura huit binômes en lice.

Dans le canton de Belfort-1, les autres binômes candidats sont : Yusuf Cetin et Ebrü Sutcu (divers), Ginette Petitperrin et Eric Wiedmann (FN), Nicole Muday et Claude Paufert (PRG), Sandra Joly et Damien Pagnoncelli (PC), Touria Acar et Renaud Rousselet (Modem),  et Liakout Bouguerra et Guy Corvec (Union de la droite). 
Dans le canton de Belfort-2, les autres binômes candidats sont : Marie-José Fleury et Hakim Salemkour (divers gauche), Edith Jouquez et Jean Rausher (PC), Gokhan Erdem et Maggy Perret (divers) et Gilbert Betzler et Ginette Laurency (FN), Jacqueline Guiot et M. Alain Letailleur (Union de la gauche).Dans le canton de Maîche, les autres candidats sont : Didier Lenfant et Elisabeth Renaud (FN), Pascal Tournoux et Chantal Vernier (divers gauche).Dans le canton de Bethoncourt, les autres candidats sont : Roland Boillot et Catherine Piotrowski (FN), Josette Pintucci et Jean-Pierre Richard (PC), Magali Duvernois et Noël Gauthier (PS), David Pierson et Cécile Vendevogel (divers)