Politique

Elections départementales : Marine Le Pen dans les Landes

Par Claire Flochel, France Bleu Gascogne samedi 14 mars 2015 à 19:35

Marine Le Pen en campagne dans les Landes
Marine Le Pen en campagne dans les Landes © Radio France - Claire Flochel

Marine Le Pen était ce samedi à Angoumé, près de Dax. Elle y a donné une conférence de presse, puis elle a déjeuné avec quelques 200 militants et sympathisants landais. La présidente du Front national a exprimé sa satisfaction de voir que les Landes avaient fait "un gros effort de structuration" et qu'il n'y avait désormais "plus de terres de missions pour le FN".

Notre dossier "Elections départementales dans les Landes"

La présidente du Front national, Marine Le Pen, est arrivée tout sourire pour la conférence de presse organisée ce samedi matin à Angoumé. Elle a aussitôt rappelé ses origines landaises qui la lient au département. "Ce n'est pas Marine la Bretonne qui est là, mais Marine la Landaise puisque je suis à moitié landaise par ma mère, qui est une Lalanne d'Aire-sur-l'Adour" .

Elle a aussi fustigé ceux qui ont "menacé" le directeur du Lacotel d'Hossegor qui devait l'accueillir. Le patron de l'hôtel ayant annulé, affirmant qu'il avait été menacé.

Marine Le Pen : "Je suis à moitié bretonne et à moitié landaise"

Marine Le Pen a ensuite salué l'effort de structuration des Landes et les résulats du Front national lors des dernières élections régionales (8,39 % des voix en 2010), et surtout européennes (21,90% des voix en 2014). "Pendant des années, c'était compliqué, mais aujourd'hui le FN est partout" , s'est-elle félicitée, augurant ainsi de bons résultats aux élections départementales des 22 et 29 mars prochains dans le département.

Marine Le Pen : "Nous nous nourrissons des ambitions fortes pour les Landes"

"Des familles polygames se multiplient"

Après avoir développé ses thèmes habituels de campagne, la présidente du Front national a dénoncé le communautarisme très présent, selon elle, dans les Landes. "Il y a beaucoup à dire dans le département, des familles polygames se multiplient sans que les services sociaux ne fassent rien" .

Marine Le Pen : "A Saint-Pierre-du-Mont, il semblerait qu'il y ait la multiplication de familles polygames"

Des propos auxquels a vivement réagi Henri Emmanuelli. Le président du Conseil général des Landes a répondu par la voie d'un communiqué de presse ce samedi en fin d'après-midi. "Il semblerait que la xénophobie et le racisme soient leur forme particulière de délire : là où certains voient des éléphants roses, eux voient des familles polygames", écrit Henri Emmanuelli.