Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

Élections départementales : négociations compliquées dans le Tarn-et-Garonne

Par

Qui pour présider le département du Tarn-et-Garonne ? Au lendemain du second tour des élections départementales, impossible de dire avec certitude quel camp l'emportera. Les négociations ont démarré, avant le vote des élus jeudi.

Le président du département de Tarn-et-Garonne doit être élu ce jeudi 1er juillet Le président du département de Tarn-et-Garonne doit être élu ce jeudi 1er juillet
Le président du département de Tarn-et-Garonne doit être élu ce jeudi 1er juillet © Maxppp - CHANTAL LONGO

Le suspens devrait durer jusqu'au bout dans le Tarn-et-Garonne concernant le nom du futur président du département. Après le second tour des élections ce dimanche, difficile de dire quel camps se détache. On s'achemine à priori vers un duel entre le président sortant Christian Astruc, et son prédécesseur Jean-Michel Baylet, mais obtenir la majorité ne sera facile pour aucun des deux. Les discussions ont démarré entre les différentes forces en présence, avant le vote pour désigner le président ce jeudi 1er juillet.

Publicité
Logo France Bleu

Le camp Baylet en tête

Si l'on regarde le résultat du second tour des élections départementales, le camps qui soutient en théorie Jean-Michel Baylet (Parti radical de gauche) est clairement en tête, avec 7 cantons obtenus sur 15; soit 14 voix potentielles. Or, il faut minimum 16 voix pour obtenir la majorité dès le premier tour de vote. Et encore, pour constituer un bloc solide, il faut que le parti socialiste le PRG restent soudés, ce qui n'est forcément gagné, car la figure de Jean-Michel Baylet divise à gauche.

Christian Astruc est largement derrière, avec 4 cantons remportés. Mais son camps pourrait bénéficier de soutiens de la part d'autres candidats. Les Républicains, comme en 2015 avec Brigitte Barèges, pourraient jouer les trouble-fêtes, et faire pencher la balance dans un camps ou un autre; à moins qu'ils ne décident de présenter leur propre candidat.

Des guerres intestines

Ce qui complique également ce "troisième tour" des élections départementales dans le Tarn-et-Garonne, c'est qu'il existe de fortes rancœurs entre différentes personnalités élues. En 2015, le président sortant Christian Astruc avait trahi  Jean-Michel Baylet, évincé de la présidence du département, grâce notamment au soutien de Brigitte Barèges (LR), elle-même trahie par la suite.  Ces inimitiés pourraient donner lieu à des alliances de circonstances entre des camps politiques à priori éloigné sur l'échiquier idéologiques. 

Chacun y va en ce moment de ses calculs, mais personne n'y voit vraiment clair. "Il n'y a sans doute pas beaucoup de départements aussi gratinés que le nôtre" reconnaît "en off" une personnalité politique locale qui souhaite rester anonyme.

Ma France : Économies d’énergie

Hausse généralisée du coût de la vie, risque de pénurie d’électricité ou de gaz, phénomènes climatiques extrêmes : ces crises bouleversent nos quotidiens, transforment nos modes de vie, nous poussent à dessiner les contours d’horizons nouveaux. Pour répondre à ces défis, France Bleu et Make.org lancent une grande consultation citoyenne autour des économies d’énergie. Prenez position sur ces solutions & proposez les vôtres !

Publicité
Logo France Bleu