Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Élections en Bourgogne-Franche-Comté : Denis Thuriot (LREM-Modem) annonce son maintien au second tour

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Auxerre, France Bleu Bourgogne, France Bleu Besançon, France Bleu Belfort-Montbéliard

INFO FRANCE BLEU - Denis Thuriot, chef de file LREM-Modem, a décidé lundi, au lendemain du premier tour des élections régionales, de se maintenir pour le second tour en Bourgogne-Franche-Comté. À gauche, Marie-Guite Dufay avaient exclu un rapprochement, Gilles Platret en avait fait de même à droite.

Denis Thuriot, tête de liste LREM en Bourgogne-Franche-Comté
Denis Thuriot, tête de liste LREM en Bourgogne-Franche-Comté © Maxppp - JC Tardivon

INFO FRANCE BLEU - Denis Thuriot, chef de file LREM-Modem, a décidé lundi, au lendemain du premier tour des élections régionales, de se maintenir pour le second tour en Bourgogne-Franche-Comté. Lundi matin, il a précisé sa position, invité sur France Bleu Besançon : "La nuit porte toujours conseil. On a constaté qu'il y a une volonté du côté de la présidente sortante de fermer toute ouverture, et de rester sur un sectarisme avec les communistes et les Verts. Et puis évidemment, de l'autre côté, une ultra droite qui reste dans son chemin aussi. Nous avons confiance aux électeurs qui nous ont portés donc nous nous maintenons pour le second tour.

"Nous nous maintenons pour le second tour"

Denis Thuriot : "il va falloir mobiliser les électeurs à aller voter au second tour"

Pas de front républicain pour faire barrage au RN ? 

"Non. Le RN fait son score, il moindre qu'il était prévu avec une abstention forte le concernant. Voilà, on le subit tous, et moi, je voulais rappeler que quand on est tous les uns les autres, avec finalement peu de voix et il y a vraiment un enjeu du deuxième tour d'inciter les gens à aller voter. Il faut qu'une majorité de Bourguignons et Franc-Comtois essaient de s'exprimer, on va essayer de s'atteler à ça."

Lundi matin, à gauche, Patrick Ayache (PS), vice-président sortant de Bourgogne-Franche-Comté, bras droit de Marie-Dufay dans le Doubs, ne comprenait que difficilement la décision du maire de Nevers et tête de liste LREM. "Je ne la comprends pas et je ne suis pas certain qu'il puisse tenir cela longtemps dans la journée. J'imagine que les arbitrages chez LREM seront rendus au plus haut niveau de l'État, nous attendons donc du président Macron qu'il prenne toutes ses responsabilités, après ce premier tour, où les forces démocratiques sont en tête dans tout le pays et dans notre région, pour éviter le risque du Rassemblement national".

Patrick Ayache (PS), vice-président sortant de Bourgogne-Franche-Comté, bras droit de Marie-Dufay dans le Doubs

Pas question pour Marie-Guite Dufay de s'allier à LREM

En dépit des demandes insistantes de rapprochement PS-LREM de l'ancien président socialiste de la région Bourgogne, François Patriat, aujourd'hui chef de file des sénateurs LREM, Marie-Guite Dufay, la présidente sortante a à plusieurs reprises dimanche soir évoqué sa volonté de faire alliance avec la liste EELV de Stéphanie Modde (10,34%) et la tête de liste d'extrême-gauche Bastien Faudot (4,5%).  "Ah oui, absolument", a-t-elle répondu à la question de savoir si elle pouvait gagner "sans la liste LREM" du maire de Nevers, Denis Thuriot qui ne s'est classée que quatrième, avec 11,69%. "Nous sommes en mesure de gagner la région à gauche, sans LREM", a elle aussi déclaré Mme Modde. 

Denis Thuriot avait quant à lui indiqué qu'il "prendrait (sa) décision au plus tard lundi matin" quant à sa stratégie de second tour. Le candidat marcheur a nié que son faible score soit dû à un vote contre Emmanuel Macron. "Ce n'est pas un rejet du président de la République. Ce n'est pas un rejet du gouvernement", a-t-il assuré.

Les résultats du premier tour des régionales en Bourgogne-Franche-Comté

  • Marie-Guite Dufay (PS-PC-PRG) 26,52%. 
  • Julien Odoul (RN) 23,19%
  • Gilles Platret (LR-UDI-DLF) 21,04%
  • Denis Thuriot (LREM-Modem) 11,69%
  • Stéphanie Modde (EELV) 10,34%
  • Bastien Faudot (union de partis de gauche) 4,50%
  • Claire Rocher (LO) 2,73%

Les résultats des régionales près de chez vous

Choix de la station

À venir dansDanssecondess