Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Élections en Dordogne : "On espère que la France Insoumise va avoir quelques sièges au Conseil régional"

-
Par , France Bleu Périgord

A moins de deux mois des élections régionales, la campagne semble véritablement lancée en Nouvelle-Aquitaine. Les candidats tête de liste des principaux partis se sont déclarés. En Dordogne, c'est Pascale Martin qui mènera les candidats La France Insoumise avec trois urgences au programme.

La France Insoumise va axer sa campagne sur trois points principaux : démocratie, écologie, social
La France Insoumise va axer sa campagne sur trois points principaux : démocratie, écologie, social © Radio France - Noémie Guillotin

Après 23 ans à la tête de la région Nouvelle-Aquitaine, le socialiste Alain Rousset repart pour une campagne. A 71 ans, il brigue un cinquième mandat, dans un contexte très particulier, à la fois à cause de la crise sanitaire, mais aussi parce qu'à gauche plusieurs partis le verraient bien laisser sa place. Les écologistes par exemple ont de sérieuses ambitions pour la région. La France Insoumise, de son côté, s'allie au premier tour avec le Nouveau Parti Anticapitaliste. Une dispersion des listes qui laisse penser que la gauche est assez confiante quant à son poids électoral pour ne pas craindre une élimination dès le premier tour. "Il ne faut pas présumer des résultats avant que nous ne les ayons", tempère Pascale Martin, tête de liste des Insoumis en Dordogne. "Mais on espère bien que la France insoumise va avoir quelques sièges au conseil régional."

Pascale Martin, tête de liste La France Insoumise en Dordogne pour les élections régionales

Pour obtenir ces sièges, il faudra que la liste régionale, emmenée par Clémence Guetté, puisse accéder au second tour, ou fasse alliance avec une autre liste de gauche. "Il y a quand même un certain nombre des sujets qui nous rassemble", affirme Pascale Martin. "Donc, on va travailler ensemble. On est au tout début de cette campagne, donc on a encore tout le temps. Il faut prendre le temps de la démocratie. On parle de trois urgences : l'urgence démocratique, c'est à dire demander aux élus des résultats par rapport à leurs mandats et éventuellement pouvoir les révoquer; l'urgence sociale, ô combien importante actuellement; et puis l'urgence écologique, je lisais dans la presse il y a quelques jours que M. Rousset prenait le temps de l'écologie. Nous pensons à la France insoumise que nous n'avons plus le temps."

Il faut vraiment agir de manière urgente sur ces questions d'écologie.

Alors que le gouvernement a esquissé un début de calendrier pour le déconfinement, l'occupation du théâtre de Périgueux se poursuit. Un mouvement que soutient Pascale Martin : "Il est évident qu'il faut aller là aussi au secours du secteur, qui va aussi laisser sur le côté pas mal de gens. Une saison culturelle. Ça se prépare, ça se programme. Les directeurs et directrices de salles ont dû annuler, reporter,... Ça a été extrêmement compliqué. Donc là, ils sont un petit peu dans l'attente de ce qui va se passer. Ils ne sautent pas de joie."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess