Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Elections en Turquie : 400 familles sarthoises ont voté par correspondance

dimanche 1 novembre 2015 à 4:00 Par Yann Lastennet, France Bleu Maine

Les Turcs sont appelés aux urnes aujourd'hui pour les élections législatives. Des élections sous haute tension après les attentats perpétrés le 10 octobre dernier à Ankara. Deux kamikazes s'étaient fait exploser au coeur d'une manifestation pacifiste, faisant 102 morts.

Negmi Akan, un franco-turc qui travaille au Mans, partisan d'Erdogan
Negmi Akan, un franco-turc qui travaille au Mans, partisan d'Erdogan © Radio France - Yann Lastennet

Sarthe, France

Un attentat qui a ravivé les tensions entre le parti au pouvoir l'AKP du président turc Erdogan et l'opposition, notamment le HDP, mouvement d'extrême gauche, pro Kurde. 400 familles d'origine turques, soit environ un millier de personnes, vivent en Sarthe. Elles ont déjà voté par correspondance et les débats sont vifs entre les pro et les anti-Erdogan. Le reportage France Bleu Maine de Yann Lastennet

reportage

Il faut que ces élections soient un modèle de démocratie

Gurbuz Tekin, un cordonnier du mans qui a voté contre le parti du président - Radio France
Gurbuz Tekin, un cordonnier du mans qui a voté contre le parti du président © Radio France - Yann Lastennet

C'est la 2ème fois cette année que les Turcs élisent leurs députés. En juin dernier, l'AKP, le parti du  président Erdogan n'avait pas obtenu la majorité absolue. Une première depuis sa prise de pouvoir en 2002.  Le chef de l'Etat est taxé d'autoritarisme voire de dictateur par ses opposants. Il pourrait être affaibli par ce scrutin. Ce que ne souhaite pas Negmi Akan. Ce franco-turc de 38 ans travaille dans une société de courtage au Mans. Il a voté pour Erdogan et son parti l'AKP mais ce qu'il veut avant tout, c'est que ces élections se passent dans de bonnes conditions  et soient un modèle de démocratie

Negmi Akan espère que ces élections se passeront bien