Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Gironde : la République en marche et ses partenaires lancent la campagne des européennes de la liste Renaissance

vendredi 12 avril 2019 à 18:39 Par Aurélie Bambuck, France Bleu Gironde

En attendant la décision d'Emmanuel Macron suite au Grand débat, les représentants de la liste Renaissance lancent leur campagne européenne en Gironde.

De gauche à droite, Fabien Robert (Modem Gironde), Geneviève Darrieussecq, secrétaire d'État au ministère des Armées, Aziz Skalli (LREM), Michel Dufranc (Agir 33) et Adrien Bonnet (Alliance centriste)
De gauche à droite, Fabien Robert (Modem Gironde), Geneviève Darrieussecq, secrétaire d'État au ministère des Armées, Aziz Skalli (LREM), Michel Dufranc (Agir 33) et Adrien Bonnet (Alliance centriste) © Radio France - Clément Billardello

Bordeaux, France

La République en marche, le Modem, le Mouvement radical, Agir et Alliance centriste ont choisi un café de la place de la Comédie, au centre de Bordeaux, pour lancer la campagne de la liste Renaissance aux élections européennes du 26 mai. La secrétaire d'État auprès de la ministre des armées, Geneviève Darrieussecq (Modem) a fait le déplacement ce vendredi. 

Comme pour toutes les formations politiques qui présentent une liste à ces élections, c'est une campagne éclair de six semaines qui s'annonce. La question du nombre de militants prêts à se mobiliser pour ces élections est esquivée. Fabien Robert, président du Modem Gironde et premier adjoint au Maire de Bordeaux, insiste plutôt sur leur présence sur les marchés des villes et villages girondins. 

Personne ne sait que la Cité du vin a bénéficié de fonds européen, tout comme l'aménagement des quais de Bordeaux

Enjeux écologiques, avec la création d'une banque pour le climat. Enjeux de sécurité, avec la protection des frontières de l'Union Européenne. Ce sont les deux axes principaux d'un programme qui n'est pas encore détaillé. Aziz Skalli, référent départemental de la République en marche en Gironde, est conscient du déficit d'information et de connaissance des électeurs sur les apports de l'Europe au niveau local. "Personne ne sait que la Cité du vin a bénéficié de fonds européen, tout comme l'aménagement des quais de Bordeaux... c'est grâce à l'Europe."

Fabien Robert, président du Modem Gironde et premier adjoint au maire de Bordeaux, revient sur l'importance de la campagne européenne en Gironde.

Sur les enjeux d'environnement et de sécurité, Fabien Robert et Laurent Peyrondet, le maire de Lacanau, rappellent un exemple de financement européen dans le département. "Concrètement, en Gironde, l'Europe finance à 80% la protection du trait de côte, ce qui nous permet de protéger le littoral", affirme le premier adjoint au maire de Bordeaux. 

Un calendrier serré

Les représentants girondins commencent à battre campagne dès ce week-end. À partir du 24 avril, ils lanceront une série de réunions publiques dans Bordeaux métropole, le Médoc, le Bassin d'Arcachon, le Libournais, ainsi que dans le Blayais. Un meeting national conclura le 18 mai la campagne de la liste Renaissance menée par Nathalie Loiseau. Aucun girondin ne figure parmi les 30 premiers candidats de ce groupe.

L'élection du 26 mai renouvellera le Parlement européen pour cinq ans.

Clément Billardello