Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique DOSSIER : Les élections européennes 2019

Élections européennes : A voté ! C'est aussi au centre de détention de Val-de-Reuil

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure)

Le vote par correspondance, c'est la nouveauté pour les détenus des prisons françaises inscrits sur les listes électorales. Dans le plus grand centre de détention d'Europe, celui de Val-de-Reuil, dans l'Eure, 63 détenus ont pris part au vote pour les élections européennes.

63 détenus de Val-de-Reuil ont pris part au vote par correspondance, testé pour la première fois en France à l'occasion des élections européennes
63 détenus de Val-de-Reuil ont pris part au vote par correspondance, testé pour la première fois en France à l'occasion des élections européennes - Thomas Guilbert (La Dépêche de Louviers)

Val-de-Reuil, France

Dans un couloir du rez-de-chaussée de la Division 2, celle des détenus condamnés à des peines supérieures à dix ans de réclusion, 32 professions de foi sont affichées, les détenus arrivent par petits groupes sous escorte. Direction la salle C34,  la salle de culte transformée en bureau de vote. Les détenus présentent leur carte d'identité intérieure aux surveillants et sont invités à se diriger vers la table où sont déposés 24 bulletins.  24 alors qu'il y a 34 listes car tous les candidats n'ont pas fait parvenir leurs bulletins à l'administration pénitentiaire, ce qui désole Ludovic  "par défaut, j'ai voté pour un autre candidat" explique-t-il "car je ne voulais pas voter blanc".  Jean-Roberto, 50 ans, vote pour la première fois. Il ne l'avait jamais fait avant "par méchanceté" car il ne pensait pas que les politiques pouvaient faire quelque chose pour lui. 

"Entendre a voté pour la première fois, ça fait plaisir, j'ai réussi" témoigne Jean-Roberto

Même sentiment du devoir accompli pour Frédéric, qui a toujours voté et qui a tenu à le faire pour l'avenir de ses enfants :

Mettre le bulletin dans l'urne, c'est important, on se dit qu'on n'est pas délaissé" Frédéric, détenu

En tout, 35 détenus de la division 2 ont voté ce mercredi après-midi. 28 détenus de la division 1 avaient fait de même lundi 20 mai. 

La citoyenneté ne s'arrête pas aux murs de la prison

Ce vote par correspondance dans les établissements pénitentiaires est rendu possible par la loi de la réforme de la justice et son décret d'application du 24 mars. Cette nouvelle modalité de vote s'ajoute à celles qui existaient déjà : le vote par procuration ou le vote physique dans un bureau de vote classique après accord du juge qui délivre une permission de sortir. À l'élection présidentielle de 2017, seuls 1000 détenus en France avaient utilisé leur droit de vote. Ce vote par correspondance, testé pour la première fois pour les élections européennes, c'est aussi une façon de "remettre les détenus dans leur rôle de citoyen, les autonomiser et les responsabiliser" explique Malou Connan-André, la directrice adjointe du centre de détention de Val-de-Reuil.

Les 63 bulletins de vote de Val-de-Reuil seront dépouillés dimanche 26 mai 2019, à partir de 18h00, au ministère de la Justice, avec les bulletins des 165 autres établissements pénitentiaires français dans lesquels le vote par correspondance était organisé en ce début de semaine.