Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Les élections européennes 2019

Élections européennes chez LR : Carayon et Proust qualifiés, Arribagé écartée

Le parti de Laurent Wauquiez vient de rendre publique la liste des 30 premiers candidats qui figureront sur sa liste aux Européennes. Deux élus d'Occitanie figurent dans cette liste mais seul le Gardois Franck Proust peut espérer être élu.

Franck Proust 11ème sur la liste, Bernard Carayon 23ème, Laurent Arribagé absente
Franck Proust 11ème sur la liste, Bernard Carayon 23ème, Laurent Arribagé absente © Maxppp -

Les élections européennes c'est maintenant dans moins de trois mois. Avec  - c'est un changement important - des listes nationales et non plus des listes par région. Chaque parti va donc présenter une liste nationale en espérant envoyer le maximum de députés à Strasbourg. Il y aura 79 députés français à élire le 26 mai.

Le parti Les Républicains vient de faire connaître la vingtaine de députés qui figureront en tête, autrement dit les "éligibles". Et deux Occitans figurent parmi eux : le Tarnais Bernard Carayon, maire de Lavaur, et le Gardois Franck Proust, député sortant. Le premier, en 23ème place, a peu de chances d'être élu, ce qui n'est pas le cas de Franck Proust, 11ème sur cette liste.

Pourquoi Laurence Arribagé a-t-elle été écartée ?

En Haute-Garonne, ce qui pose question, c'est la non-sélection de de la patronne du parti dans le département, Laurence Arribagé. La patronne des Républicains en Haute-Garonne était candidate. Elle l'avait écrit dans une lettre à Laurent Wauquiez. On avait même parlé d'elle pour la deuxième place derrière François-Xavier Bellamy. D'abord écartée des trois premières places, la voilà donc écartée des places éligibles, totalement absente alors qu'elle avait accueilli pendant deux jours, mi-janvier Laurent Wauquiez en Haute-Garonne.

Le patron des Républicains a clairement fait le choix des sarkozystes, des proches comme Brice Hortefeux, Nadine Morano ou Frédéric Péchenard. Laurence Arribagé nous explique qu'elle ne boude pas et qu'elle fera campagne pour sa formation. Mais on comprend bien que c'est la question de la place qui a posé problème. Elle a finalement refusé une place non-éligible."Je pense, explique-t-elle, que la quatrième ville de France mérite mieux"... En s'empressant de préciser : "Je respecte les choix qui ont été faits, j'ai eu Laurent Wauquiez au téléphone cet après-midi..."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu