Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique DOSSIER : Les élections européennes 2019

Élections européennes : entre "mouise" et "demi-succès" pour Macron, la presse divisée

-
Par , France Bleu

La presse est divisée ce lundi, au lendemain de la victoire du RN aux élections européennes en France. Le parti de Marine Le Pen devance La République en marche d'un point. Voici ce que retiennent les journaux de ce scrutin.

Un kiosque à journaux parisien.
Un kiosque à journaux parisien. © Maxppp - Daniel FOURAY

Arrivé en tête dimanche des élections européennes avec 23,31% des voix, Le Rassemblement national (RN) de Marine Le Pen devance légèrement la liste soutenue par Emmanuel Macron (22,41%) . Pour le Président,  "c'est la mouise", un "demi-succès", un "sérieux revers" ou au contraire, un "pari (presque) remporté" voire une sortie en "vainqueur", selon les éditorialistes de presse, qui sont divisés ce lundi matin.

Libération salue "la croissance verte"

Pour Libération qui salue "la croissance verte" du scrutin, "une nouvelle fois, le Rassemblement national rafle la mise" quand LaREM "remporte la mouise". Son directeur de la rédaction, Laurent Joffrin s'interroge: "cette déroute (de LR, ndlr), comme l'échec de Macron, en même temps que la percée verte et la survie du PS, reposent une question cruciale : qui peut contrer le nationalisme conquérant?"

Pour le Monde, la domination de Macron et Le Pen 

Le journal le Monde voit, ce lundi, la confirmation du duel Macron/Le Pen sur la scène politique française.

Pour le Parisien, la polarisation autour du duo Macron-Le Pen continue

Le Parisien note que "Macron et Le Pen poursuivent leur tête-à-tête", et son éditorialiste, Stéphane Albouy assure que "derrière eux, le grand chamboule-tout continue".

Une "réplique du séisme de 2017" pour Le Figaro 

Dans Le Figaro, Guillaume Tabard voit "comme une réplique du séisme de 2017" et ironise  : "en même temps, Emmanuel Macron a réussi à mobiliser les électeurs à la fois pour lui et contre lui. Il échoue d'un cheveu."  Toujours dans le quotidien conservateur, Alexis Brézet estime "la recomposition en marche" et trouve que le président "remporte (presque) son pari".

Macron "limites les dégâts" pour les Echos

Pour le journal les Echos, "Macron limite les dégâts". L'éditorialiste Cécile Cornudet estime que '"Macron manque de peu son pari" et que " le parti de la majorité résiste bien." Elle évoque "la France bipolaire" : "le Rassemblement national vs En Marche, et autour un vaste désert".

"Un sérieux revers" pour la Croix 

Au contraire, François Ernenwein de La Croix pense que "ces résultats sont un sérieux revers pour Emmanuel Macron". Le journal évoque "le RN en tête et des surprises".

L'Opinion voit le chef de l'État vainqueur

"Le vainqueur des élections européennes n'est pas celui qu'on croit", assure Nicolas Beytout de L'Opinion. "C'est lui, le chef de l'Etat, qui sort vainqueur des élections", poursuit-il en jugeant que "la stratégie du vote utile" a "ravagé la droite républicaine" et "atomisé la gauche".

L'Humanité 

Patrick Apel-Muller de L'Humanité fustige, lui, "une stratégie ravageuse" et promet que "LaREM ne tire aucun marron de ce feu".