Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique DOSSIER : Les élections européennes 2019

Elections européennes : l'analyse politique des résultats en Mayenne

-
Par , France Bleu Mayenne

La majorité présidentielle arrive nettement en tête des élections européennes en Mayenne ce dimanche. Le parti d'Emmanuel Macron s'impose dans notre département avec près de 26% des voix. France Bleu Mayenne tire les enseignements du scrutin.

Parlement européen à Strasbourg
Parlement européen à Strasbourg © Radio France - Julien Pasqualini

Département Mayenne, France

La liste Renaissance (LREM-Modem) arrive en tête des élections européennes en Mayenne, contrairement aux résultats nationaux. Nathalie Loiseau obtient 25,88% des voix, devant Jordan Bardella, le candidat du Rassemblement national (19,6%). Arrive ensuite la liste Europe Écologie-Les Verts (13,12%) puis Les Républicains (9,31%) et le PS-Place Publique (6,75%).

Les élections européennes ont-elles intéressé les Mayennais et les Mayennaises ?

Oui, déjouant, une nouvelle fois, toutes les enquêtes d'opinion. Pourtant, qui n'a pas entendu cette rengaine, "mais ça ne passionne personne l'Europe!" ? On l'a souvent, très souvent entendue ces derniers temps. Bon, c'est vrai aussi qu'il y avait peut-être, dans la tête de beaucoup de gens, une volonté de rééquilibrer les choses après la présidentielle de 2017. C'est possible. 

En tout cas, en Mayenne, le taux de participation a atteint 51,6%, une progression de sept points par rapport au même scrutin en 2014.

Une mobilisation qui n'a pas été en faveur du Rassemblement National

Et c'est là que la Mayenne se distingue. Le parti lepéniste, vainqueur au niveau national mais chez nous, il est deuxième loin derrière En Marche. Il est juste en dessous de la barre des 20%. Cela dit, l'ex-FN s'ancre dans le paysage politique local. Et il est déjà tourné vers un autre combat électoral : celui des municipales de mars prochain, où il présentera une liste à Laval. Le patron de la fédération mayennaise, Jean-Michel Cadenas, mènera la bataille.

Pour la majorité présidentielle, c'est, en revanche, un pari réussi

Oui les mois de crise, de gilets jaunes, n'ont apparemment pas usé, dans notre département, le parti d'Emmanuel Macron qui reste au niveau ou presque qu'il avait atteint lors du premier tour de la présidentielle 2017. 

Dans les principales villes, Laval, Château-Gontier-sur-Mayenne et Mayenne, En Marche s'impose. Avec en plus une élue à Strasbourg, la conseillère municipale de Saint-Denis d'Anjou, Valérie Hayer.

La performance des Verts

En effet, Europe Ecologie Les Verts est la troisième force politique avec 13% des voix. Les mobilisations pour le climat ces derniers mois ont su créer une dynamique en sa faveur. 

On peut aussi imaginer que des primo-votants, des jeunes essentiellement, beaucoup plus sensibilisés à ce sujet que les générations précédentes, se sont tournés vers le parti écolo.

Mauvaise soirée pour quelques personnalités mayennaises

Oui, les vieux grognards de la scène politique locale, ils ont les postes de pouvoir comme Richefou, Zocchetto, Chevrollier, Garot. UDI, PS, Les Républicains dans les choux. En dessous des 10%. En Marche, avec qui pourtant ils travaillent au sein de certaines municipalités ou au conseil départemental, leur a marché sur la tête. 

Et ça, dans les futurs rapports de force, dans de futures négociations, et on reparle là des municipales, ça sera forcément pris en compte.