Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique DOSSIER : Les élections européennes 2019

Élections européennes : les réactions en Côte-d’Or

-
Par , France Bleu Bourgogne

En Côte-d'Or aussi les résultats des élections européennes font réagir les principaux partis. Tour d'horizon de la scène politique locale.

Un bureau de vote. /Photo d'illustration.
Un bureau de vote. /Photo d'illustration. © Radio France - Nolwenn Le Jeune

- La réaction de Julien Odoul, président du groupe Rassemblement National au conseil régional : 

Le représentant régional du Rassemblement National, s'est réjoui de voir triompher son parti en Bourgogne-Franche-Comté. 

"C'est un vote sanction !", explique l'élu sur notre antenne. "Emmanuel Macron a souhaité faire un référendum pour ou contre sa personne... et il a perdu. Il devrait partir, s'il avait un peu d'honneur, ou bien dissoudre l'Assemblée Nationale".

- La réaction de François Patriat, sénateur LREM :

Victoire de Marine le Pen ne veut pas dire forcément défaite d'Emmanuel Macron. C'est du moins la position que défend François Patriat, sénateur en marche et proche du président. 

S'il reconnaît une "déception" sur notre antenne, l'élu préfère s'accrocher à un autre résultat : "jamais un parti au pouvoir n'avait obtenu un score aussi haut aux élections européennes"

Avant d'ajouter : "la République en marche est la seule force politique en France, capable aujourd'hui d'assurer la poursuite du pouvoir".

- La réaction de Catherine Hervieu, porte parole d'EELV en Côte-d'Or :

Surprise de cette élection : la troisième place des écologistes d'EELV. Catherine Hervieu, leur porte parole dans le département, se félicite bien sûr du résultat. 

Même si elle n'est pas vraiment étonnée : "on se rendait bien compte sur le terrain qu'il se passait quelque chose... Qu'il y avait une sensibilité par rapport aux thématiques que l'on défend, les gens étaient très intéressés. On l'a bien vu par exemple avec les mobilisations pour le climat".

- La réaction de François-Xavier Dugourd, Président de la fédération Les républicains 21 :

Lourde défaite pour les Républicains en Côte-d'Or : 9,4%. François-Xavier Dugourd, leur président, regrette une "stratégie du Président de la République". Selon lui, Emmanuel Macron a cherché à "enfermer le débat entre lui et le Rassemblement national".

Il regrette que son parti n'arrive pas à apporter les réponses à la "profonde colère" qui traverse actuellement la France. "Nous avons du travail à faire, nous le savons. Il est temps de se retrousser les manches".

- La réaction de François Rebsamen, maire de Dijon (PS) :

Le maire de Dijon s'est rapidement exprimé à l'issu du scrutin, directement sur sa page facebook. Dans un court texte, François Rebsamen déplore "la prééminence du vote nationaliste"

Avant d'ajouter : "je vois dans ces résultats un message clair et positif : le rassemblement autour d’un projet de gauche, social, écologiste et démocratique et de valeurs partagées est la voie de notre avenir politique commun."