Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique DOSSIER : Les élections européennes 2019

Élections européennes : Nathalie Loiseau investie tête de liste LREM, découvrez les premiers candidats

mardi 26 mars 2019 à 18:00 - Mis à jour le mercredi 27 mars 2019 à 7:00 Par Viviane Le Guen, France Bleu

La ministre des Affaires européennes Nathalie Loiseau a été investie mardi tête de liste LREM aux Européennes. Sa démission du gouvernement prendra effet mercredi, à l'issue du Conseil des ministres.

Nathalie Loiseau, ministre chargée des Affaires européennes à la sortie du Conseil des ministres, le 27 février 2019
Nathalie Loiseau, ministre chargée des Affaires européennes à la sortie du Conseil des ministres, le 27 février 2019 © Maxppp - Leon Tanguy

La ministre des Affaires européennes Nathalie Loiseau confirme ce mardi qu'elle conduira la liste de La République en marche (LREM) pour les élections européennes. Elle avait déjà annoncé sa candidature en direct lors d'un débat avec Marine Le Pen sur France 2 le 14 mars, mais l'information est désormais officielle. Sa démission du gouvernement prendra effet mercredi, à l'issue du Conseil des ministres. "Un certain nombre de forces populistes montent en Europe et nous allons les combattre. Nous voulons être une offre progressiste, déterminée, centrale", a-t-elle déclaré lors d'une conférence de presse qui présentait la liste de la majorité aux Européennes.

De nombreuses figures politiques et des représentants de la société civile

L'écologiste Pascal Canfin, qui a quitté la direction de WWF France, sera numéro deux sur cette liste qui compte également des personnalités politiques de droite, du centre et des représentants de la société civile.

La directrice de la Maison de l'Europe à Rennes, Marie-Pierre Vedrenne (MoDem, n°3), le président des Jeunes Agriculteurs (JA) Jérémy Decerle (n°4), la navigatrice Catherine Chabaud (n°5), la sénatrice Agir Fabienne Keller (n°7) et le journaliste Bernard Guetta (n°8) côtoient Gilles Boyer, le conseiller politique du Premier ministre Édouard Philippe (n°12) ou encore Pascal Durand, qui a été secrétaire national d'Europe Ecologie Les Verts (EELV) de 2012 à 2013 (n°18). L'Italien Sandro Gozi, secrétaire d'État aux Affaires européennes de Matteo Renzi (2014-2018), est en 22e position et le directeur de campagne, Stéphane Séjourné, en 7e position.

Les sondages créditent actuellement à la liste LREM-MoDem d'environ 23% des intentions de vote.

"Battre le RN serait une première victoire"

Nathalie Loiseau, 54 ans, diplomate de carrière, dirigeait l'ENA depuis 2012 lorsqu'elle est entrée au gouvernement en juin 2017. 

Dans un entretien accordé au Figaro lundi soir, elle a détaillé les ambitions du parti présidentiel et affiché son objectif. "Battre le Rassemblement national (RN) serait une première victoire", a-t-elle affirmé alors que le parti dirigé par Marine Le Pen talonne LREM dans les sondages. "Je ne peux pas continuer à vivre avec le RN premier parti de France au Parlement européen a-t-elle ajouté. En cinq ans, ils n'ont participé à rien, ils ont fait le contraire à Bruxelles et Strasbourg de ce qu'ils ont dit à Paris. Ce sont des sortants encombrants, qui ont affaibli la France. Ils se sont servis, plus qu'ils n'ont servi les Français."

Nathalie Loiseau a aussi fait part de sa volonté de "revoir le droit de la concurrence pour pouvoir créer des champions européens" mais "aussi les réguler" afin d'éviter une politique numérique "coincée entre la loi de la jungle, comme on peut le voir parfois aux États-Unis et la loi de la censure qu'on peut voir parfois sur le continent asiatique".

Pour remporter le maximum de suffrages le 26 mai, LREM prévoit notamment d'organiser des meetings en France et en Europe. Le premier aura lieu samedi à Aubervilliers, en banlieue parisienne.

Remaniement 

Le départ de Nathalie Loiseau va provoquer un remaniement du gouvernement. Clément Beaune, conseiller pour l'Europe à l'Élysée, fait figure de favori pour remplacer la candidate de la majorité présidentielle aux Affaires européennes.

Le porte-parole du gouvernement, Benjamin Griveaux, pourrait également quitter l'équipe afin de se concentrer sur sa candidature aux municipales de 2020 à Paris.