Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Les élections européennes 2019

VIDÉO - Élections européennes : le mode d'emploi du vote de dimanche

- Mis à jour le -
Par , France Bleu

Les élections européennes auront lieu le dimanche 26 mai en France. Quelque 45,5 millions de Français sont appelés à élire leurs représentants au Parlement européen. Qui peut se présenter ? Comment se déroule le scrutin ? Quelles sont les nouveautés de cette année 2019 ? France Bleu fait le point.

Le scrutin est organisé du 23 au 26 mai 2019 dans les 27 Etats de l'Union européenne.
Le scrutin est organisé du 23 au 26 mai 2019 dans les 27 Etats de l'Union européenne. © Maxppp -

Les citoyens de l’Union européenne éliront fin mai leurs représentants au Parlement européen. Voici les principales clés de ce scrutin.

Qui peut se présenter ?

Outre les citoyens français, tout ressortissant d'un État membre de l'UE, âgé de 18 ans et plus, résidant en France, et n'exerçant pas certains mandats dans son pays d'origine peut se présenter aux européennes. 

Depuis 2004, les listes de candidats doivent impérativement être paritaires, c'est à dire être composées alternativement de femmes et d'hommes. La loi française interdit le cumul d'un mandat d'eurodéputé avec un mandat parlementaire national (députés, sénateurs). Les candidats à la tête d'un exécutif local (maires, président de conseil départemental ou régional) doivent aussi démissionner.

Quel est le mode de scrutin ?

Les eurodéputés sont élus pour cinq ans au suffrage universel direct à un tour. Ce sont les règles de la représentation proportionnelle au scrutin de liste à la plus forte moyenne qui s'appliquent : seules les listes ayant obtenu au moins 5% des suffrages exprimés se voient attribuer un nombre de sièges proportionnel à leur nombre de voix.

Si plusieurs listes ont la même moyenne pour l’attribution du dernier siège, celui-ci revient à la liste qui a obtenu le plus grand nombre de suffrages. En cas d’égalité de suffrages, le siège est attribué à la liste dont la moyenne d’âge est la plus jeune.

Quelle nouveauté pour 2019 ?

Les électeurs français choisiront leurs candidats sur des listes nationales cette année. Le système dit de "circonscription unique", majoritaire dans l'UE, a été rétabli par la loi du 25 juin 2018. Depuis 2004, c'est un mode de scrutin avec huit circonscriptions régionales qui prévalait.

Chaque liste nationale doit compter un nombre de candidats égal au nombre de sièges à pourvoir (79). Les listes doivent être déposées, au plus tard, le 3 mai 2019 (4e vendredi précédant le jour du scrutin) au ministère de l’Intérieur.  

© Visactu

Qui peut voter ?

Les Français âgés de 18 ans et plus, inscrits sur les listes électorales. Mais le vote est également ouvert aux citoyens de l'UE résidant en France depuis au moins six mois et inscrits sur des listes complémentaires.

© Visactu
© Radio France
Choix de la station

À venir dansDanssecondess