Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Législatives 2017 : Guillaume Chevrollier (LR) brigue un deuxième mandat

mardi 9 mai 2017 à 22:01 - Mis à jour le jeudi 11 mai 2017 à 16:16 Par Stéphanie Denevault, France Bleu Mayenne

C'est sans surprise que le député de 42 ans se lance dans une nouvelle campagne législative. Campagne qu'il a lancé ce mardi soir à Vaiges.

Guilllaume Chevrollier et sa suppléante Julie Ducoin
Guilllaume Chevrollier et sa suppléante Julie Ducoin © Radio France - Stéphanie Denevault

Vaiges, France

Guillaume Chevrollier brigue donc un deuxième mandat sur la deuxième circonscription qui englobe une partie de Laval (le Nord-Ouest : 11.000 habitants) mais aussi Saint-Aignan-sur-Roë ou encore Sainte-Suzanne. Il se lance dans la bataille sous les couleurs de l'alliance droite-centre (LR-UDI). Une campagne pas forcément facile à mener pour celui qui est un Filloniste de la première heure, qui était président du comité de soutien de François Fillon en Mayenne et qui a dû digérer la défaite de son candidat à la Présidentielle.

"Les Républicains ne vont pas exploser" Guillaume Chevrollier

Même si certains quittent le navire, Guillaume Chevrollier reste droit dans ses bottes et dans ses convictions. Mais signe peut être d'un temps nouveau, Guillaume Chevrollier a choisi comme suppléante une non encartée, Julie Ducoin, 32 ans, chef d'entreprise, 1ère adjointe de Vaiges et conseillère départementale. Une ancienne Miss Mayenne (2006) qui revendique son indépendance et le bon sens mayennais.