Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Elections maintenues en juin : la question continue à diviser les maires du Berry

-
Par , France Bleu Berry

Le gouvernement a tranché : les régionales et départementales auront bien lieu en juin, les 20 et 27, une semaine plus tard qu'initialement prévu. Ce calendrier continue à diviser les maires du Berry.

Les Français seront appelés aux urnes les 20 et 27 juin prochain
Les Français seront appelés aux urnes les 20 et 27 juin prochain © Radio France - Sarah Tuchscherer

Pour répondre à la consultation lancée le week-end dernier par l'exécutif auprès des maires, Jean-Pierre Nandillon, élu au Pêchereau, a sondé son conseil municipal. Résultat : 80% de voix pour un report des élections régionales et départementales à la rentrée. Les inquiétudes exprimées alors concernaient principalement la recherche de membres pour les bureaux de vote. "On aura quatre bureaux de vote, explique le maire, quatre personnes présentes en permanence dans chacun des bureaux, sachant qu'on ne reste pas toute la journée, il faut du monde ! En juin tout le monde ne sera pas vacciné, il y aura des réticents".

Pas prêt dans l'immédiat

Ces inquiétudes, Patrick Gargaud, maire de Langé, une commune de moins de 300 habitants située entre Levroux et Valençay, les partage : "le conseil scientifique préconise l'achat de matériel spécifique, une certaine disposition des salles, la présence d'assesseurs ayant reçu leurs deux doses de vaccination. Dans l'immédiat, on n'a pas tout ce qu'il faut pour pouvoir assurer un scrutin dans des bonnes conditions". L'élu ajoute qu'il prendra ses dispositions pour y parvenir à la date finalement fixée par le gouvernement. L'Etat a d'ailleurs promis d'aider les communes à y parvenir.

Mais pour le maire de la Châtre, Patrick Judalet, ce calendrier pose un autre problème, celui de la participation. Il confie qu'il a "quelque appréhension à ce sujet". Au contraire, à Argenton-sur-Creuse, Vincent Millan plaidait pour un maintien des élections avant l'été. Il s'en explique ainsi : "Au regard des perspectives de levée des restrictions sanitaires, du moins telles qu'elles sont annoncées aujourd'hui, il n'aurait pas été cohérent de les décaler. Si la vie sociétale reprend, elle doit reprendre sous toutes ses formes, y compris dans l'une de ses plus importantes, à savoir l'exercice de la démocratie"

Choix de la station

À venir dansDanssecondess