Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Elections municipales 2020 : La République En Marche soutient officiellement Olivier Carré, maire d'Orléans

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Orléans

C'est officiel : la commission nationale d'investiture de LREM a décidé de soutenir Olivier Carré, le maire actuel, pour les élections municipales de mars 2020. Ce dernier, qui a quitté Les Républicains après les législatives de 2017, sollicitait ce soutien depuis plusieurs mois.

Olivier Carré, maire d'Orléans, mercredi 18 septembre en fin d'après-midi, après l'inauguration officielle du Festival de Loire
Olivier Carré, maire d'Orléans, mercredi 18 septembre en fin d'après-midi, après l'inauguration officielle du Festival de Loire © Radio France - Antoine Denéchère

Orléans, France

L'information est tombée officiellement ce mercredi dans la soirée : la commission nationale d'investiture (CNI) de La République En Marche (LREM) soutient le maire d'Orléans, Olivier Carré, pour les élections municipales de mars 2020

Olivier Carré, élu maire en cours de mandat en 2015 suite à la démission de Serge Grouard (LR) pour raisons de santé, avait déclaré sa candidature en septembre 2018. Et ce proche du Premier ministre Edouard Philippe sollicitait le soutien de LREM depuis plusieurs mois : "ce qui est important, c'est d'être soutenu par la majorité officielle", avait-il déclaré au micro de France Bleu Orléans le 13 septembre dernier

Olivier Carré "très heureux de ce soutien"

Sollicité par France Bleu Orléans ce mercredi dans la soirée, Olivier Carré se dit "très heureux de ce soutien qui conforte le rassemblement que je construis pour porter le projet que nous proposerons, ensemble, pour Orléans et au service des Orléanais".

Victoire politique pour Olivier Carré

C'est évidemment une victoire politique pour Olivier Carré qui a vu deux de ses adjoints (dont Serge Grouard) démissionner de leurs fonctions en juin dernier, après les révélations du Canard enchaîné sur ses frais d'hôtel et de voyages. Olivier Carré est également critiqué en interne par une partie de sa majorité municipale en raison de son rapprochement avec LREM et de sa gouvernance.

Olivier Carré, tout sourire, lors de l'inauguration officielle du Festival de Loire à Orléans, le 18 septembre 2019 - Radio France
Olivier Carré, tout sourire, lors de l'inauguration officielle du Festival de Loire à Orléans, le 18 septembre 2019 © Radio France - Antoine Denéchère

Pour autant, au niveau local, la référente départementale de La République En Marche du Loiret, Jihan Chelly, n'a pas caché, jusque-là, son peu d'entrain à soutenir Olivier Carré. Ce mercredi soir, dans un communiqué, cette dernière se contente de "prendre acte de la décision de la commission nationale d'investiture de LREM de soutenir la candidature du maire sortant Olivier Carré". Et Jihan Chelly ajoute : "nous souhaitons, au-delà des clivages partisans, proposer un projet qui réponde aux attentes des habitants et qui s'inscrive dans une démarche moderne et constructive".

Et le Modem ?

Et le Modem, allié de LREM au sein du gouvernement, n'a pas encore apporté officiellement son soutien à Olivier Carré. Selon nos informations, le parti centriste cherche actuellement à proposer son propre candidat et sa propre liste, et arrêtera sa position à la fin octobre, selon son propre calendrier.

Olivier Carré, 58 ans, qui fut aussi député du Loiret, a démissionné du parti Les Républicains juste après les élections législatives 2017. Il avait alors dénoncé la ligne politique du parti. Lors de la présidentielle de 2017, Olivier Carré avait soutenu François Fillon, puis appelé à voter Emmanuel Macron au second tour "pour battre Marine Le Pen". 

Et en mai 2019, le maire d'Orléans avait appelé à voter pour la liste de la majorité présidentielle menée par Nathalie Loiseau, participant même au meeting d'Edouard Philippe à La Chapelle-Saint-Mesmin le 23 mai.

Olivier Carré, lors du meeting de soutien à la liste LREM/Modem à La Chapelle Saint-Mesmin, le 23 mai 2019, en présence d'Edouard Philippe - Radio France
Olivier Carré, lors du meeting de soutien à la liste LREM/Modem à La Chapelle Saint-Mesmin, le 23 mai 2019, en présence d'Edouard Philippe © Radio France - Antoine Denéchère
Choix de la station

France Bleu