Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Retrouvez les résultats définitifs du second tour des Municipales, commune par commune

Tous les résultats

Elections Municipales 2020 - Le Maire de Limoges, Emile Roger Lombertie, veut un second tour en juin

-
Par , France Bleu Limousin

En juin ou à l'automne ? Le gouvernement doit bientôt dire quand et comment il compte organiser le second tour des Municipales. Le Maire de Limoges, Emile Roger Lombertie fait partie de 36 élus de grandes villes qui signent ce dimanche une tribune dans le JDD pour que le scrutin se tienne en juin.

Le Maire de Limoges Emile Roger Lombertie (photo février 2019)
Le Maire de Limoges Emile Roger Lombertie (photo février 2019) © Radio France - Alain Ginestet

En juin ou à l'automne ? Le gouvernement doit dire à la fin de la semaine prochaine quand et comment il compte organiser le second tour des Elections Municipales, brutalement interrompues au lendemain du premier tour mi-mars, en raison du coronavirus et du confinement décidé sur le champ. Ce dimanche, 36 élus de grandes villes ou de grandes métropoles signent une tribune dans le JDD pour que le second tour se tienne en juin, et n'oblige pas à réorganiser deux tours en septembre ou octobre dans les 4.816 communes de France où le Maire n'a pas été élu au premier tour. "Si c'était la solution retenue, il y aurait donc deux sortes de citoyens, ceux qui le 15 mars ont élu un maire et ceux qui se seraient déplacés pour rien" écrivent ces élus (de tous bords).

La démocratie ne peut pas être plus longtemps confinée

"L'incertitude électorale qui prive les communes de leur maire aggrave encore cette situation en entravant leur action pourtant indispensable au redémarrage de notre pays" dit encore la tribune, rappelant que "70% de la commande publique sont réalisés par les communes et les intercommunalités. Elles sont le bras armé essentiel à notre économie et à nos emplois. Or, faute de tenir rapidement le second tour des élections municipales, il ne sera pas possible d'installer les exécutifs des communes et des intercommunalités avant la fin de l'été et par conséquent les mesures qui conditionnent le rétablissement de la croissance durable ne pourront être votées". Les signataires expliquent encore que _"la démocratie ne peut pas être plus longtemps confinée_, puisque ces politiques de soutien à la reprise d'une vie normale découlent des délibérations votées par nos assemblées locales".

L'Hôtel de Ville de Limoges
L'Hôtel de Ville de Limoges © Radio France - Alain Ginestet

Enfin, Emile Roger Lombertie, arrivé largement en tête lors du premier tour du 15 mars (avec 46,2% des voix), s'interroge avec les autres signataires du texte. "Comment les Français accepteraient-ils des dépenses nouvelles engendrées par de nouvelles élections, alors que _ce financement serait bien plus utile pour compléter la prime dédiée aux personnels soignants_? Sans parler de la perte de temps et d'énergie requise par une nouvelle campagne électorale, alors que la situation de notre pays exige une mobilisation totale". 

_"_Ne transformons pas le confinement sanitaire en un confinement démocratique qui serait néfaste à l'avenir de la France et organisons le deuxième tour des élections municipales dès le mois de juin" concluent les signataires de la tribune, à l'adresse du gouvernement, qui doit annoncer sa décision en fin de semaine prochaine.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu