Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Municipales à Marseille : avec Sébastien Barles, les écologistes en vert et contre tous

-
Par , France Bleu Provence

Toutes les formations de la gauche leur avaient tendu la main pour former une grande union pour les élections municipales de mars 2020, mais les militants écologistes ont fait le choix de partir seul et ont désigné Sébastien Barles pour conduire la liste "écolo citoyenne".

Sébastien Barles, candidat EELV à Marseille
Sébastien Barles, candidat EELV à Marseille © Maxppp -

Marseille, France

L'union fait la force, c'est bien connu. Mais les militants écologistes à Marseille ne semblent pas l'entendre de cette façon. Le grand rassemblement voulu par le PS, les Insoumis et lePC ne se fera pas avec Europe-Écologie-Les Verts, en tous cas pour l'instant. Le parti conduit localement par Sébastien Barles décide de faire cavalier seul

Mais le candidat désigné se défend d'avoir coupé l'herbe sous le pied à la gauche : "Le but, c'est de mettre l'urgence écologiste au cœur de la campagne des municipales à Marseille. On veut poser le primat de l'écologie et ce n'est pas le cas dans les discussions qu'on avait avec nos partenaires de la gauche. On estime que le compte n'y est pas. Nous on veut rentrer en campagne dès maintenant."

Alors est-ce une stratégie du parti pour espérer par la suite voir venir la gauche frapper à la porte et s'unir ? Sébastien Barles reste plutôt flou, il assure en tout cas que le dialogue n'est pas fermé, au contraire. 

"Nous sommes très ouverts à faire entrer les collectifs des quartiers populaires, les jeunes qui marchent pour le climat. On ne regarde pas que le petit jeu politicien autour de nous. Ce qu'on veut, c'est tracer la route autour de l'écologie."

Et le chantier de la question environnementale à Marseille est énorme. Sébastien Barles a pour ambition de sortir du tout-voiture, reconvertir les vieux bassins industriels, développer les transports urbains, lutter contre le trafic maritime... Des mesures qui sur le papier bien-sûr peuvent séduire et convaincre, mais qui apparaissent tout de même un peu utopiques. "Ce n'est pas utopique, assène Sébastien Barles. Marseille a tous les atouts. C'est une ville qui est adaptée aux défis climatiques." 

"Marseille, c'est une ville qui peut-être un modèle, un laboratoire."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu