Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

VIDEO - Élections municipales à Orthez : les meilleurs moments du grand débat "France Bleu Béarn" - "Sud Ouest"

mardi 21 novembre 2017 à 16:10 Par Daniel Corsand et Oanna Favennec, France Bleu Béarn

Les électeurs d'Orthez sont à nouveau appelés aux urnes les 3 et 10 décembre pour les élections municipales. Revivez le grand débat organisé par France Bleu Béarn et Sud Ouest ce mardi 21 novembre avec toutes les têtes de liste.

De gauche à droite : Emmanuel Hanon, Dominique Lalanne, Franck Meslin (Sud-Ouest), Marie-Hélène Marest, Daniel Corsand  (France Bleu Béarn), Yves Darrigrand, Eric Delteil.
De gauche à droite : Emmanuel Hanon, Dominique Lalanne, Franck Meslin (Sud-Ouest), Marie-Hélène Marest, Daniel Corsand (France Bleu Béarn), Yves Darrigrand, Eric Delteil. © Radio France - Joël Bitoun

Le dimanche 3 décembre, les Orthéziens se rendront de nouveaux aux urnes pour renouveler le conseil municipal, après la démission de 11 élus de la majorité du maire, Yves Darrigrand. Cinq listes ont été déposées en préfecture. À cette occasion, France Bleu Béarn et Sud Ouest organisaient un débat entre les têtes de listes sur la scène du théâtre Planté. Autour de la table :

  • Emmanuel Hanon pour la liste de gauche "Unis agissons pour notre futur"
  • Eric Delteil, tête de liste "Rassemblement"
  • Yves Darrigrand, le maire sortant, pour la liste "Avancer"
  • Dominique Lalanne, à la tête des frondeurs et de la liste "Rassemblons nos énergies"
  • Marie-Hélène Marest pour La République en Marche et la liste "Orthez pour vous"

France Bleu vous propose de retrouver les moments forts de ces 1h45 de débat, où les cinq candidats ont été interrogés successivement sur la solidité de leur liste, le budget, les investissements qu'ils comptent entreprendre, ou encore l'école.

"Mensonges et manipulations"

Quelle garantie présenter aux électeurs orthéziens que la majorité n'explosera pas en plein vol ? Emmanuel Hanon, socialiste, n'a aucun doute sur la solidité de sa liste. Il s'en prend ensuite au maire sortant : "Je crois qu'il y aurait un petit examen à faire pour regarder comment ramener de la sérénité à Orthez, en repensant l'exemplarité des élus. Eviter, pour amener telle ou telle proposition qu'on sait minoritaire dans l'opinion, d'user de stratagèmes, de mensonges, de manipulations, comme ça a été le cas pour la maternelle du centre, l'école des Soarns, des mensonges en conseil municipal, notamment celui du 31 janvier 2017. Ça, c'est des éléments de gouvernance que nous ne voulons plus."

Des panneaux photovoltaïque

Marie-Hélène Marest veut plus d'autonomie sur l'énergie via les énergies renouvelables. Comment ? En mettant des panneaux photo-voltaïques sur les toitures de la ville. "Pas sur celles de la Tour Moncade, bien sûr", précise la candidate, "mais pourquoi pas sur le toit de la Moutete. Je pense que cette facture qui coûte plus de 500.000 euros par an à la ville pourrait être considérablement réduite dans les années à venir."

"Nous arrêterons le projet de la Minoterie"

Eric Delteil qui se réclame de la "vraie gauche", rappelle que 35% de la population d'Orthez et de Ste-Suzanne vit avec moins de 950 euros par mois. Le candidat reprend : "Nous réabonderons au budget du CCAS et du restaurant municipal, nous arrêterons le projet de la Minoterie." Réponse de M Garrigrand sur le projet de la Minoterie : "Pour agir, il faut reconquérir les deux rives du gave. C'est pour ça qu'on a acheté la Minoterie. Si on ne reconquièrt pas les friches industrielles qui se sont installées sur les deux rives, on continuera à rêver et à attendre. C'est ce qu'on a fait jusqu'à présent. On a acheté la Minoterie pour 275.000 euros, M Hanon avait acheté quelques mois auparavant une ruine pour 180.000 euros au Pont-Vieux. 1800 mètres carrés contre 18.000 mètres carrés.[...] Nous avons cherché des partenaires : la région, le département, le CCLO..."

Une consultation sur les fermetures d'écoles

Sur le plateau du théâtre, Dominique Lalanne sort un graphique et assène : "Il n'y a pas de transfert des gamins publics vers l'école privée. Deuxième élément : il y a un problème d'effectifs scolaire. Il faut qu'on consulte les gens. On ne sait pas s'il faut fermer une école, si oui, laquelle. Il faut voir ça avec tout le monde : parents, enseignants..."

Revoir l'intégralité du débat en vidéo

Le débat est animé par Daniel Corsand pour France Bleu Béarn et Franck Meslin de Sud Ouest. Il était ouvert au public et diffusé en direct vidéo sur francebleu.fr et les pages Facebook de France Bleu Béarn et Sud Ouest.

Qui pour diriger Orthez ?

Les Orthéziens vont peut être considérer qu'Yves Darrigrand, le maire sortant, doit au moins finir son mandat. Il ne reste qu'un peu plus de 2 ans avant les prochaines municipales de 2020. Ou alors les électeurs vont se tourner vers les frondeurs, la liste dirigée par Dominique Lalanne, ancien membre de la majorité, qui ne souhaite pas être appelé dissident.

Emmanuel Hanon représente l'alternative socialiste. Il avait fait un bon score aux municipales, il ne faut pas l'oublier, et on sait que le corps électoral orthézien a un goût prononcé pour l'alternance.

Les deux autres listes sont des challengers qui comptent. La liste "En marche" de Marie-Hélène Marest pourrait capitaliser sur cette nouvelle marque politique, qui a bien marché aux présidentielles. Sans oublier qu'elle peut compter sur le renfort de proches du non-partant Les Républicains, Bernard Cazenave, puisque une bonne partie des candidats qui la composent sont ses anciens colistiers de 2014.

Enfin il y a Eric Delteil, à la tête du parti ouvrier indépendant, allié pour l’occasion avec le parti communiste. Le POI, fait toujours de bon score à Orthez, parfois même a deux chiffres.