Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Municipales en Occitanie : plusieurs communes sans candidat

-
Par , France Bleu Occitanie

Au moins quatre communes (à la clôture des candidatures le 27 février) situées en Occitanie n'auront pas de candidats lors des prochaines municipales des 15 et 22 mars. Trois sont situées dans le Lot, une dans le Gers. La charge de la fonction est parfois lourde à supporter.

La fonction de maire n'est pas forcément évidente (illustration)
La fonction de maire n'est pas forcément évidente (illustration) © Maxppp - PHOTOPQR/REPUBLIQUE DU CENTRE/gaujard christelle

Ce jeudi 27 février marquait la date limite de dépôt de candidature en Préfecture pour les listes candidates aux élections municipales des 15 et 22 mars 2020. Le détail sera donné petit à petit par l'État, mais on sait déjà que quatre communes d'Occitanie n'auront pas de candidats lors des élections des 15 et 22 mars prochain. Trois sont situées dans le Lot (Lauzès, Sabadel-Lauzès et Orniac) et une dans le Gers (Courties). Certains maires évoquent une perte de responsabilité au profit de la communauté de communes et d'un manque de moyens pour agir.

Manque de volontés ?

Pour Patrick de Toffoli, maire de Sabadel-Lauzès, il n'est "pas si difficile que ça", d'être maire, il déplore le manque de volontés dans son village. Lui ne se représente pas, il s'estime trop âgé, à 71 ans. Il a pensé à la fusion avec d'autres communes, "mais il y a l'esprit de clochers, nous n'avons pas trouvé assez d’affinités, ça nous a fait peur", explique-t-il en parlant notamment de la gestion des finances.

Que devient une commune sans candidat ?

La loi a prévu cette situation, c'est la Préfecture qui prendra la main dans ces quatre communes. Le Préfet désignera une délégation spéciale qui se chargera des affaires courantes dans ces municipalités (pas de votes de budget par exemple) en attendant une nouvelle élection. Si au bout du compte, personne ne souhaite se dévouer, le Préfet peut alors prononcer la dissolution de la commune, qui sera rattachée à une autre, voisine.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu