Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Elections municipales : "il faut passer de la société de la défiance à la société de la confiance"

-
Par , France Bleu Nord

Invité de France Bleu Nord ce vendredi, André Flajolet, président de l'association des maires du Pas-de-Calais, se prononce pour un second tour des élections municipales dès le mois de juin. Pour lui, "il faut absolument que la machine démocratique se remette en route".

André Flajolet, président de l'association des maires du Pas-de-Calais
André Flajolet, président de l'association des maires du Pas-de-Calais © Maxppp - Vincent Isore

Interrogé sur quelle serait la bonne date pour le second tour des municipales, le maire de Saint-Venant estime que le plus tôt sera le mieux. "Je pense qu'à un moment donné, précise-t-il, nous poussons le principe de précaution à son extrême". Il écarte l'argument d'un trop faible taux de participation estimant que seule "une partie de l'abstention lors du premier tour peut s'expliquer par la peur"

Pour les conseillers municipaux élus dès le premier tour, l'heure est aujourd'hui à la désignation du maire et de ses adjoints. Et il est temps pour l'élu du Pas-de-Calais qui constate que les budgets ne sont pas votés et que l'investissement est en panne. "Les entreprises, dit-il, sont en train d'attendre les ordres de service de façon dramatique."

"Il y a une vie sociétale et une vie économique qu'il faut redémarrer"

André Flajolet souligne aussi l'importance du redémarrage des intercommunalités, "lieux d'investissements considérables" pour les infrastructures routières notamment, celles qui concernent l'eau, l'assainissement ou encore les stations d'épuration.  Il y a urgence à prendre des décisions rapides pour une reprise de l'activité à l'automne, ce qui explique sa préférence pour le second tour le 28 juin.  

Le président de l'association des maires du Pas-de-Calais rend hommage aux élus locaux qui, dans cette crise, "ont montré leur capacité, leur inventivité et leur responsabilité dans tous les domaines où on les a appelés à la rescousse".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu