Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Elections Municipales : le député Modem Michel Fanget candidat à la mairie de Clermont-Ferrand

-
Par , France Bleu Pays d'Auvergne

Une semaine après les européennes, le député Modem du Puy-de-Dôme a décidé de médiatiser sa candidature aux municipales de 2020. Reste à obtenir l'investiture de la majorité présidentielle. Et ce n'est pas gagné pour Michel Fanget...

Clermont-Ferrand, France

La bataille des municipales est bel et bien lancée ! Michel Fanget est sorti du bois médiatique ce lundi en justifiant sa candidature à la mairie de Clermont-Ferrand en 2020. Officiellement, le député puydômois Modem a attendu l'issue du scrutin des européennes pour se positionner : "Je suis candidat pour devenir maire de Clermont-Ferrand dans le respect des procédures nationales d’investiture et du rassemblement du pôle central de la majorité qui rassemble le Modem Agir et LREM". 

Candidat à la candidature

L'envoi du SMS aux médias pour acter cette candidature intervient alors que La République En Marche vient fraîchement de nommer le porte-parole du parti présidentiel sur la métropole clermontoise. Il s'agit d'Eric Faidy, cadre chez Michelin et président de l'association des résidents du quartier du Port. De là à penser qu'il sera lui aussi candidat, c'est plus que probable. Ce qui pourrait considérablement contrarier les plans et l'ambition de Michel Fanget. Officiellement, les candidatures pourraient être examinées d'ici la fin juin par une commission regroupant La République en Marche et le Modem

Le logiciel a changé

Selon Michel Fanget, le contexte politique a changé depuis la semaine dernière. "Avec le résultat des élections européennes, le logiciel a changé et dans les grandes villes, la politique nationale compte beaucoup". Michel Fanget avait obtenu 8% des voix au 1er tour des municipales en 2014, mais il n'avait pas trouvé d'accord avec le candidat, alors UMP de l'époque, Jean-Pierre Brenas. 

Les mandats de Michel Fanget 

  • Conseiller municipal de 1989 à 2014
  • Conseiller général de 1994 à 2001
  • Député de 1993 à 1997, puis depuis 2017
  • Conseiller régional depuis 2016.