Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Municipales en Moselle : les Jeunes Agriculteurs veulent s'engager pour défendre les paysans

-
Par , France Bleu Lorraine Nord

Comme la FNSEA, les Jeunes Agriculteurs de Moselle appellent leurs adhérents à s'engager dans les prochaines élections municipales pour "défendre la vision et le monde agricole."

Les JA de Moselle appellent leurs adhérents à se présenter aux élections municipale
Les JA de Moselle appellent leurs adhérents à se présenter aux élections municipale © Maxppp - Christian Watier

Les agriculteurs ont-ils perdu la main sur la vie locale ? En 1950, la proportion des agriculteurs exerçant la fonction de maire était de 50%. Elle est tombée à 18% en 2001, et sans doute encore beaucoup moins aujourd'hui. "La démographie agricole n'est plus la même", commente Germain Bach, exploitant à Laquenexy et président des Jeunes Agriculteurs de Moselle et invité de France Bleu Lorraine, "ce qui a changé aussi, c'est la volonté et les temps des personnes pour s'engager".

Pesticides et urbanisme 

Pour les responsables des syndicats agricoles, il est urgent que la profession réinvestisse les conseils municipaux et communautaires pour faire entendre leur point de vue. Car les enjeux sont nombreux pour les paysans d'aujourd'hui. C'est par exemple à l'initiative de plusieurs maires que le gouvernement a décidé des "zones de non-traitement", c'est à dire la distance minimale à respecter entre les cultures et les habitations pour l'épandage des pesticides. C'est également au niveau local que se décident les plans d'urbanismes qui grignotent régulièrement des terres agricoles au profit de constructions neuves. "En moyenne sur les dix dernières années,  350 hectares de terres perdues par an pour le monde agricole" estime Germain Bach. 

Défense de la ruralité 

Il en va selon l'agriculteur de la défense de la ruralité. "Quant on voit qu'on est obligé de voter une loi à Paris pour défendre le bruit des cloches, le bruit des vaches ou celui des tracteurs en été, c'est qu'on est vraiment tombé très bas."  

Si Germain Bach assure que les agriculteurs sont d'ores et déjà nombreux à s'engager dans les zones rurales, il concède que c'est moins le cas dans les communes proches des grandes agglomérations. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu