Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Municipales à Mont-Saint-Aignan : face à la majorité sortante divisée, la gauche rêve de gagner la mairie

A l'approche des élections municipales, coup de projecteur ce mardi 10 mars sur Mont Saint Aignan, une ville de 19.000 habitants sur le plateau nord de Rouen. Elle a une image de banlieue agréable mais les prix de l'immobilier flambent. La majorité part déchirée, la gauche espère en profiter.

Sont candidats à l'élection municipale de Mont Saint Aignan (de gauche à droite et de haut en bas) : Stéphane Holé (LREM), Sylvie Nicq Croizat (EELV/PC), Catherine Flavigny (LR) et Alexandre Riou (PS)
Sont candidats à l'élection municipale de Mont Saint Aignan (de gauche à droite et de haut en bas) : Stéphane Holé (LREM), Sylvie Nicq Croizat (EELV/PC), Catherine Flavigny (LR) et Alexandre Riou (PS) © Radio France - Anne Bertrand

Mont Saint Aignan, c'est un peu - pour ceux qui ont aimé la série Desperate Housewives - Wisteria Lane.  Une banlieue résidentielle agréable, avec des équipements culturels et entourée de nature. Quand le 26 septembre dernier, le nuage de Lubrizol surplombe la ville et que les habitants retrouvent dans leur jardin des traces de suies, des fibres d'amiante, certains s'inquiètent pour la valeur de leur maison. Charles Duval, agent immobilier place Colbert, confirme: "Des gens ont eu peur parce qu'on ne sait pas exactement ce qui a brûlé.  Mais aujourd'hui ça fonctionne toujours bien". Et en effet, une maison dans le très cossu quartier Saint André s'est récemment vendue à... 720.000 euros!  Plus de 55% de la population à Mont Saint Aignan est diplômée de l'enseignement supérieur. Mais, comme le rappelle Colette, une habitante, il n'y a pas que des riches ici : "Il manque d'appartements pour les plus démunis. Je trouve que Mont Saint Aignan, c'est bien mais tout est pour les gens qui possèdent".

Sylvie Nicq Croizat ne contredira pas Colette. Elle est candidate pour Europe Écologie Les Verts et le Parti communiste. Mont Saint Aignan reste, à ses yeux, attractive mais son image s'effrite. La ville perd des habitants et la population vieillit. Il est de plus en plus difficile pour les jeunes ménages de s'installer à Mont Saint Aignan "à cause, dit elle, des prix de l'immobilier et de la politique de logement menée par l'actuelle municipalité qui a dilapidé les réserves foncières de la ville et les a confiées à des promoteurs privés." La maire Les Républicains Catherine Flavigny reconnaît que Mont Saint Aignan est chère mais elle cherche, ajoute-t-elle, à développer l'accession à la propriété "à coûts maîtrisés"

Le candidat du Parti socialiste, Alexandre Riou, dénonce pour sa part la bétonisation de la ville. Un projet d'écoquartier sous la précédente municipalité - de gauche - a doublé, en termes de surface au sol et de logements. "Et il n'a plus rien d'un écoquartier", précise-t-il.  Pour éviter qu'un projet sous une majorité municipale ne soit transformé par la suivante, Stéphane Holé, candidat investi par La République en Marche, propose un referendum auprès des habitants : "C'est aussi ça que les gens attendent, une autre manière de faire la démocratie." 

Cinq élus dont trois adjoints ont démissionné à l'automne dernier

En parlant de démocratie, la vie de la majorité municipale n'a pas été un long fleuve tranquille durant six ans à Mont Saint Aignan. Lorsque Catherine Flavigny est élue en 2014, Bertrand Bellanger - aujourd'hui président du Département de Seine Maritime - devient son premier adjoint. Mais il est évincé en mars 2017, quand il apporte son parrainage à Emmanuel Macron pour l'élection présidentielle.  Finalement, il réintègre la majorité en juin dernier, au poste de 9ème adjoint. Au nom de "l'intérêt général", disent-ils en chœur.  Peut être aussi en raison de leurs intérêts à eux : lui visant à l'époque la présidence du Département, elle songeant à sa réélection?

A l'automne dernier, rien ne va plus à nouveau. Cinq élus démissionnent :  trois adjoints - dont la 1ère d'entre eux - et deux conseillers municipaux.  Droite dans ses bottes, Catherine Flavigny minimise ces défections : "Chacun est libre de vouloir s'arrêter et de faire autre chose. Moi, ça ne me regarde pas. Vous savez, six ans, c'est long. C'est un engagement personnel très important et il y en a pour qui ça a certainement été très lourd"

Carole Bizieau était 3ème adjointe, en charge de la culture, elle assure ce n'est pas l'usure qui l'a poussée à démissionner. "Pour moi, un maire doit avoir de grandes compétences : beaucoup de courage, de l'humanité et de l'humanité". Des qualités qui manquent, selon elle, à Catherine Flavigny. Carole Bizieau a depuis rejoint la liste de Stéphane Holé avec plusieurs autres élus de la majorité.  

Dans ce contexte, Alexandre Riou croit en ses chances. D'autant que Mont Saint Aignan a déjà été élu un maire socialiste entre 2008 et 2014. "Même le quartier Saint André qui a cette image de droite - et elle est réelle - fait à chaque élection entre 20 et 30% pour la gauche." 

Sylvie Nicq Croizat espère plutôt que Mont Saint Aignan, six mois après l'incendie de Lubrizol, surfera sur la vague verte. Conseillère municipale d'opposition, elle soutient que la transition écologique n'est pas une priorité pour la maire LR : "Les réponses qu'elle nous fait, c'est: pas de bio dans les cantines parce qu'on ne sait pas où ça pousse et pas de panneaux photovoltaïques sur les toitures car on ne sait pas les recycler. C'est dépassé comme discours! Là ce qu'elle nous propose dans son programme en matière d'environnement, c'est un parcours pieds nus. Ce n'est vraiment pas à la hauteur des enjeux!". A cela, Catherine Flavigny rétorque que Mont Saint Aignan est une des 13 communes sur les 71 de la Métropole de Rouen qui s'engage à faire des efforts pour obtenir le label environnemental Cit'Ergie.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess