Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
CARTE - Canicule : neuf départements en vigilance rouge, 53 en orange

Municipales au Pays basque : on votera aussi pour l'Agglo

-
Par , France Bleu Pays Basque

En mars prochain, au Pays basque, les électeurs des 158 communes vont voter pour élire leurs conseillers municipaux mais aussi pour désigner leurs représentants à la Communauté d'Agglomération. Ils n'auront qu'un seul bulletin à mettre dans l'urne.

Il faudra choisir des élus municipaux et des conseillers d'agglomération
Il faudra choisir des élus municipaux et des conseillers d'agglomération © Radio France - Jacques Pons

Les élections municipales des 15 et 22 mars prochains seront une première au Pays basque. Il faudra élire les conseillers municipaux mais aussi les délégués communautaires. Pour cela, il n'est prévu qu'un seul bulletin sur lequel seront indiqués les noms des candidats pour les municipales et ceux se présentant pour siéger à la CAPB, la Communauté d'Agglomération Pays Basque. Les 232 délégués désignés à la CAPB seront élus pour 6 ans tout comme les conseillers municipaux. Ils seront 232 et non plus 233 comme auparavant selon le dernier arrêté préfectoral du 15 octobre 2019. 

4 communes perdent un conseiller communautaire

Sur les 158 communes de la Communauté d'Agglomération Pays basque ,143 n'ont qu'un représentant. Bayonne, Anglet et Biarritz en ont  50 à elles 3 (Bayonne 22 sièges, Anglet 17 sièges, Biarritz 11 sièges) . La répartition vient donc d'être recalculée par arrêté préfectoral. Ce sont  4 communes qui perdent un élu communautaire : Anglet qui passe de 18 à 17, Ciboure, Cambo-les-Bains et Bidart redescendent à 2 délégués.

Hasparren, Ustaritz et Saint Pée-sur-Nivelle gagnent un siège de délégué communautaire

Une agglo qui a mis du temps à se mettre en place 

La Communauté d'Agglomération pays Basque a été créée en janvier 2017. Trois ans après sa création, même les maires les plus convaincus comme Christine Erdozaincy-Etchart ont eu des moments de doutes. Christine Erdozaincy-Etchart est comptable de profession. Elle mène de front son travail, son poste de maire d'Arhansus, petit village de  Basse Navarre de 75 habitants. Une commune de 5km2 qu'il faut gérer tout en additionnant les allers-retours pour siéger à l'Agglo au mois une fois par mois à Bayonne. Christine Erdozaincy-Etchart "abertzale de gauche" a  toujours été favorable à la création de l'agglo. Son conseil municipal a voté pour mais elle avoue "qu'elle a eu des doutes en se disant qu'est-ce qu'in fait là ? Au début, Arhansus , à la communauté d'agglo personne ne voyait  où ça se trouvait sur la carte même si ç a existait ! Il a fallu, au début,  batailler pour tout, pour se faire entendre, pour trouver les bons services et maintenant à force de batailler , on y arrive". Sa réaction à écouter ci-dessous.

"Au début, il a fallu batailler, maintenant, il faut dire que ça a permis de se connaître et de faire des choses ensemble"

Il faut revenir à plus de proximité

A Arancou, 175 habitants , Alexandre Bordes, 74 ans a finalement décidé de briguer un 6 ème mandat.  "J'aurai 80 ans à la fin de mon mandat, mais que voulez vous, j'ai eu la pression de mes administrés. Tant que j'ai la santé. Je vais être maire et en plus continuer à siéger à l'agglo c'est à dire participer à plus d'une 20 aine de réunions par mois. Les réunions se font à Bayonne, le siège de l'Agglo est à Bayonne , on vit à Bayonne ! Il y a des dossiers qui pourraient se traiter plus facilement sur le terrain . Le président de l'Agglo est décidé maintenant à redonner plus de pouvoir aux pôles, les anciennes communautés de communes."Sa réaction à écouter ci-dessous.

"Y a des dossiers qui pourraient se régler beaucoup plus facilement sur le terrain"

Choix de la station

À venir dansDanssecondess