Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Élections régionales en Bretagne : qui sont les têtes de liste ?

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Breizh Izel, France Bleu Armorique

Les élections régionales ont été repoussées aux 20 et 27 juin 2021, à la demande du gouvernement. Pour le moment, huit candidats sont investis en Bretagne, dont l'actuel président du conseil régional Loïg Chesnais-Girard. France Bleu fait le point.

Quatre candidats aux élections régionales en Bretagne. De haut en bas : Isabelle Le Callenec (LR), Loïg Chesnais-Girard (PS), Claire Desmares-Poirrier (EELV) et Thierry Burlot (LREM).
Quatre candidats aux élections régionales en Bretagne. De haut en bas : Isabelle Le Callenec (LR), Loïg Chesnais-Girard (PS), Claire Desmares-Poirrier (EELV) et Thierry Burlot (LREM). - Maxppp/AFP

Qui sera élu à la tête du Conseil régional de Bretagne en juin prochain ? Repoussées en raison de l'épidémie de coronavirus, les élections devraient se tenir les 20 et 27 juin 2021 à la demande du gouvernement. Dans notre région, huit candidats sont déjà investis pour être tête de liste de leur parti. Le président sortant, Loïg Chesnais-Girard, brigue notamment un deuxième mandat. France Bleu fait le point.

Le Parti socialiste : Loïg Chesnais-Girard

Loïg Chesnais-Girard, actuel président PS du Conseil régional de Bretagne.
Loïg Chesnais-Girard, actuel président PS du Conseil régional de Bretagne. © Radio France - Valentin Belleville

Loïg Chesnais-Girard est élu pour la première fois à seulement 18 ans, au sein du conseil municipal de Liffré. Il devient maire de la commune d'Ille-et-Vilaine en 2008, poste qu'il occupe pendant neuf ans. En 2010, il entre au Conseil régional de Bretagne, aux côtés de Jean-Yves Le Drian, qui lui confie les affaires économiques. Loïg Chesnais-Girard abandonne son emploi de cadre bancaire pour se consacrer exclusivement à ses fonctions d'élu.

En 2015, il est désigné premier vice-président chargé de l'économie. Suite à la démission de Jean-Yves Le Drian, nommé ministre des Affaires étrangères, le socialiste prend la tête de la région le 22 juin 2017. A seulement 40 ans, il devient alors le plus jeune président de région en France.

Les Républicains : Isabelle Le Callennec

Isabelle Le Callenec, candidate aux élections régionales pour les Républicains.
Isabelle Le Callenec, candidate aux élections régionales pour les Républicains. © Maxppp - Vincent Isore

Isabelle Le Callennec affiche ses priorités : le développement économique, l'emploi, la protection de l'environnement et la cohésion sociale. Maire de Vitré et présidente de Vitré communauté depuis un an, la candidate de la droite et du centre dit vouloir hisser haut la Bretagne "la région de mes racines, de ma vie et de mon cœur". L'élue, qui siège depuis 2008 au Conseil départemental d'Ille-et-Vilaine, ambitionne de détrôner Loïg Chesnais-Girard.

De 2012 à 2017, Isabelle Le Cannellec a également été députée de la 5e circonscription d'Ille-et-Vilaine, battue par la candidate LREM Christine Cloarec. 

Europe Écologie Les Verts : Claire Desmares-Poirrier

Claire Desmares-Poirrier, candidate de la liste "Bretagne d'avenir" aux élections régionales 2021.
Claire Desmares-Poirrier, candidate de la liste "Bretagne d'avenir" aux élections régionales 2021. © AFP - Baptiste Roman / Hans Lucas

Claire Desmares-Poirrier est à la tête de la liste "Bretagne d'avenir", soutenue par EELV, l'Union démocratique bretonne ou encore Bretagne écologie. L'entrepreneuse de 37 ans est agricultrice, elle a repris une ferme à Sixt-sur-Aff il y a une dizaine d'années. Elle a également écrit un ouvrage intitulé "L'exode urbain : Manifeste pour une ruralité positive", paru l'an dernier. Diplômée en sciences politiques, Claire Desmares-Poirrier est la cheffe de file d'Europe Écologie Les Verts en Bretagne.

Le Rassemblement national : Gilles Pennelle

Gilles Pennelle, candidat du Rassemblement national pour les élections régionales en Bretagne.
Gilles Pennelle, candidat du Rassemblement national pour les élections régionales en Bretagne. © Maxppp - Vincent Michel

Le Rassemblement national a désigné son patron régional Gilles Pennelle, comme candidat pour ces élections régionales. Né en 1962, cet ancien professeur d'histoire-géographie est conseiller régional depuis 2015. Proche de Marine Le Pen, il a également occupé la fonction de conseiller municipal à Fougères de 2014 à 2020. "Face à une droite à la rue, des macronistes au fond du trou et un Président PS très affaibli, je peux gagner !", affirme Gilles Pennelle sur sa page Facebook.

L'élu RN espère faire mieux que sa troisième place lors du précédent scrutin, en 2015.

Sans étiquette (soutenu par LREM) : Thierry Burlot

Thierry Burlot candidat aux régionales en Bretagne, sans étiquette mais soutenu par LREM.
Thierry Burlot candidat aux régionales en Bretagne, sans étiquette mais soutenu par LREM. © Maxppp - Vincent Michel

Démis de ses fonctions de vice-président de la région en charge de l'environnement, Thierry Burlot, 61 ans, est candidat aux élections de juin prochain. L'ancien socialiste, originaire des Côtes-d'Armor, se présente en large rassembleur des macronistes, des centristes, et même au-delà. Il a d'ailleurs annoncé se présenter sans étiquette, mais sera soutenu par La République en Marche, l'UDI ou encore le Modem. En 2015, lors des dernières élections régionales, il figurait, aux côtés de Loïg Chesnais-Girard, sur la liste victorieuse menée par Jean-Yves Le Drian. 

Cet ancien fonctionnaire territorial est également président de l'Office français pour la biodiversité (OFB), président du Cercle de l'eau, et vient d'être réélu à la présidence du comité de bassin Loire Bretagne, sorte de parlement de l'eau qui regroupe usagers, élus et représentants de l'Etat.

Bretagne ma vie : Daniel Cueff

Daniel Cueff, candidat sans étiquette aux élections régionales en Bretagne.
Daniel Cueff, candidat sans étiquette aux élections régionales en Bretagne. © AFP - FRANCOIS LEPAGE / HANS LUCAS

L'ancien maire de Langouët (Ille-et-Vilaine) Daniel Cueff, connu pour son arrêté anti-pesticides en 2019, mènera la liste Bretagne ma vie "sans parti politique" pour relever les "enjeux climatiques, économiques et agricoles" de la région. "Nous voulons une écologie au service des Bretonnes et des Bretons", avance l'écologiste, pour qui il s'agit d'"un moyen de lutter contre la misère" en Bretagne où il y a "un problème au niveau social, du logement et de la précarité agricole".  

Agé de 65 ans, cet ancien maire écolo non encarté a expérimenté pendant 20 ans dans le village de Langouët des réalisations "vertes".

Le Parti Breton : Joannic Martin

Joannic Martin, candidat pour le Parti Breton aux élections régionales.
Joannic Martin, candidat pour le Parti Breton aux élections régionales. - Joannic Martin

Agé de 28 ans, Joannic Martin mène la liste du Parti Breton aux élections régionales. Actuellement porte-parole du mouvement, le fonctionnaire territorial a déjà participé aux élections législatives de 2017, et aux dernières municipales à Saint-Brieuc. Parmi les thèmes défendus par le Briochin, il y a la question de la décentralisation, "se battre pour plus de réactivité, plus de cohérence dans les décisions, plus de moyens d’action pour la Bretagne", est-il indiqué sur le site du Parti Breton.

Debout la France : David Cabas

David Cabas, candidat de Debout la France aux élections régionales 2021 en Bretagne
David Cabas, candidat de Debout la France aux élections régionales 2021 en Bretagne - David Cabas

Adhérent depuis plus de cinq ans à Debout la France, David Cabas devient en 2017 le secrétaire départemental du parti dans le Morbihan. Originaire de Malestroit, il est surveillant dans un collège sous contrat à Ploërmel, ville où il a été à la tête d'une liste citoyenne aux élections municipales de 2014. Candidat aux élections législatives de 2017 dans le Morbihan, il devient la même année le secrétaire départemental du parti. 

La France insoumise : Marie-Madeleine Doré-Lucas et Pierre-Yves Cadalen

Les chefs de file de La France Insoumise aux régionales en Bretagne : Pierre-Yves Cadalen et Marie-Madeleine Doré-Lucas.
Les chefs de file de La France Insoumise aux régionales en Bretagne : Pierre-Yves Cadalen et Marie-Madeleine Doré-Lucas. © Maxppp - Vincent Michel / Le Mensuel de Rennes

De son côté, La France insoumise, dont les chefs de file sont Marie-Madeleine Doré-Lucas et Pierre-Yves Cadalen, n'a pas encore dévoilé le nom de sa tête de liste. "Nous pensons que la planification écologique, l’implication citoyenne et l’investissement dans l’industrie sont les clefs du développement de la Bretagne", écrivent les deux chefs de file sur le site internet du parti.

Lutte ouvrière : Valérie Hamon

Valérie Hamon, candidate de LO aux régionales en Bretagne.
Valérie Hamon, candidate de LO aux régionales en Bretagne. © Maxppp - Joel Le Gall

Valérie Hamon a été désignée tête de liste de Lutte Ouvrière aux élections régionales en Bretagne en mars dernier. La cheminote de 48 ans a adhéré au parti en 1995. Depuis, elle a multiplié les candidatures, notamment aux élections législatives, européennes et municipales à Rennes (en 2008, 2014 et 2020). 

Côté professionnel, Valérie Hamon est devenue conductrice de trains, puis employée dans des ateliers de maintenance, souligne Lutte Ouvrière sur son site.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess