Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Elections régionales en Pays de la Loire : François de Rugy (LREM) au second tour quoi qu'il en coûte

Malgré son échec au 1er tour des élections régionales en Pays de la Loire, François de Rugy, tête de liste LREM, n'a pas l'intention de renoncer. Ce lundi soir, n'ayant pas l'intention de renoncer, il réaffirme sa volonté de se maintenir au second tour dimanche 27 juin.

François de Rugy n'a pas l'intention de renoncer malgré son échec au 1er tour des Régionales
François de Rugy n'a pas l'intention de renoncer malgré son échec au 1er tour des Régionales © Radio France - Romain Berchet

La République En Marche sera bien présente dimanche 27 juin au second tour des élections régionales en Pays de la Loire. Dans un communiqué de presse, publié ce lundi soir, l'ancien ministre et président de l'Assemblée Nationale, François de Rugy, indique qu'il n'a pas absolument pas l'intention de renoncer. 

Un maintien quoi qu'il en coûte malgré un score décevant obtenu au 1er tour, loin derrière Christelle Morançais (LR), Matthieu Orphelin (EELV) et Guillaume Garot (PS) : "C’est justement parce que je crois que cet affrontement de deux blocs est néfaste à la politique régionale pendant les sept prochaines années que j’ai décidé avec mes colistiers de maintenir la liste de la majorité présidentielle pour le deuxième tour. Les futurs élus progressistes constitueront un groupe qui sera une force d’équilibre afin justement d’éviter les excès de la future majorité qu’elle soit dominée par le parti Les Républicains ou qu’elle soit constituée d’une alliance EELV-PS-La France insoumise qui sera marquée par des divisions de fond et des surenchères dans la radicalité" écrit François de Rugy. 

"J’appelle les électrices et les électeurs des Pays de la Loire à utiliser leur droit de vote dimanche prochain même et surtout quand ils et elles ne se reconnaissent pas dans cet affrontement stérile entre ces deux blocs"

Ce lundi après-midi, le président du parti Les Républicains, Christian Jacob, a demandé à François de Rugy de se retirer, sa candidature risquant, selon le patron de LR, de nuire à la majorité sortante de la droite et du centre en Pays de la Loire. Une déclaration que l'ancien ministre de l'Ecologie n'a pas apprécié, "cette déclaration de Christian Jacob traduit en fait une vision qui est justement aux antipodes de celle de la majorité présidentielle. Pour lui, il s’agit de ramener tout choix électoral des Français à deux blocs, le bloc de droite représenté par LR et le bloc de gauche représenté par le PS et EELV. Toute expression différente de ces deux blocs doit à ses yeux disparaître avant même le vote". François de Rugy appelle Christelle Morançais à se désolidariser des propos de Christian Jacob. 

En revanche, dans ce communiqué de presse, François de Rugy n'évoque pas les propos de Jean Arthuis, un proche d'Emmanuel Macron, ancien ministre, ancien président du Conseil Général de la Mayenne qui, lui aussi, ne comprend pas bien pourquoi la liste En Marche poursuit sa route comme si de rien n'était. "François de Rugy, c'était l'union du centre, madame Morançais c'est l'union de la droite et du centre. Je pense qu'il y a de vraies convergences. Je verrais d'un bon oeil qu'on ne complique, qu'on ne brouille pas l'expression des suffrages au second tour. Ces élections ont manifesté la reconnaissance à l'égard des sortants qui ont bien géré régions et départements. J'en appelle à sa conscience" a confié à France Bleu Jean Arthuis. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess