Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Désintérêt, mécontentement : les raisons de l'abstention, restée très forte au second tour des élections

-
Par , France Bleu

Selon un sondage Ispos/Sopra Steria, l'abstention massive à nouveau observée au second tour des élections régionales et départementales s'explique avant tout par une défiance envers la politique et un désintérêt pour le scrutin.

Au second tour des élections régionales et départementales, les électeurs se sont toujours massivement abstenus
Au second tour des élections régionales et départementales, les électeurs se sont toujours massivement abstenus © AFP - Idriss Bigou-Gilles / Hans Lucas

Les appels de tous bords à la mobilisation des électeurs au second tour des élections régionales et départementales n'y aura rien changé. Une semaine après un premier tour marqué par une abstention record (66,74% le dimanche 20 juin), les Français ont continué à bouder les urnes. Selon les dernières estimations, l'abstention s'élève à 66% au second tour. 

Défiance envers la politique et désintérêt

Selon un sondage Ipsos/Sopra Steria pour France Télévisions, Radio France et LCP-Assemblée nationale/Public Sénat publié dimanche, 27% des personnes interrogées expliquent leur choix de na pas aller voter afin de manifester leur "mécontentement à l'égard des hommes politiques en général". Raison qui se place à la première position alors qu'à l'issue du premier tour, ce même sondage expliquait que 32% des Français n'étaient pas aller voter parce qu'ils "n'avaient pas la tête" à cela.

Les raisons de l'abstention au second tour des élections régionales
Les raisons de l'abstention au second tour des élections régionales - Ipsos

Dans 23% des cas, les électeurs ne sont pas déplacés car "aucune liste ou aucun candidat", ne leur plaisaient, ou alors parce qu'ils ne les connaissaient pas. Dans 20% des situations, les abstentionnistes interrogés déclarent qu'ils n'avaient "pas la tête à aller voter", ou qu'ils avaient "d'autres préoccupations", qu'ils avaient "envie de faire autre chose". 

Les femmes toujours en tête des abstentionnistes

Au second tour des élections régionales et départementales, les femmes sont toujours en tête des abstentionnistes (67% contre 64% des hommes). Si la catégorie des 18 - 34 ans est toujours celle qui s'est le moins déplacée pour aller voter (79%), ce chiffre est en légère baisse par rapport au premier tour où 87% des 18-24 ans ne se sont pas déplacés aux urnes et 83% des 25-34 ans.

Le profil des abstentionnistes au second tour selon le sexe et l'âge
Le profil des abstentionnistes au second tour selon le sexe et l'âge - Ipsos

Les électeurs attendent la présidentielle pour s'exprimer

Pour 18%, les sondés se sont abstenus car ils ne s'intéressent pas aux élections et 17% d'entre eux ne sont pas allés voter car "les résultats sont connus d'avance" et que leur vote ne changera rien au scrutin. À égalité, avec 14%, trois raisons sont cités par les sondés : le manque d'impact de l'action des régions dans leur vie quotidienne, le manque de moyens d'action des régions sur les sujets qui les préoccupent vraiment et le fait qu'ils attendent l'élection présidentielle pour s'exprimer. 

Lors de ce second tour, ce sont principalement les électeurs de Jean-Luc Mélenchon (La France Insoumise) du premier tour de l'élection présidentielle qui sont les plus nombreux à s'être abstenus (70%). Majoritairement abstentionnistes dimanche dernier, les électeurs Marine Le Pen au premier tour de la la précédente présidentielle, se sont un peu plus mobilisés (63% d'abstentionnistes contre 73%).

Le profil des abstentionnistes selon le vote au premier tour de l'élection présidentielle de 2017
Le profil des abstentionnistes selon le vote au premier tour de l'élection présidentielle de 2017 - Ipsos

Pas de regret de ne pas être allé voter au premier tour 

Autre enseignement de ce sondage, les Français ne montrent aucun regret de pas être allés voter au premier tour. Au total, ils sont 72% à ne pas regretter leur abstention au premier tour, en regard avec le taux de participation historiquement bas. Si les 18-24 ans sont les plus nombreux à manifester un regret (30% d'entre eux), ce sont les plus de 60 ans qui disent le moins le regretter (50%). 

Le regret de ne pas être allé voter au premier tour des élections régionales
Le regret de ne pas être allé voter au premier tour des élections régionales - Ipsos

Sondage réalisé par internet du 25 au 26 juin 2021 auprès de 1.499 personnes inscrites sur les listes électorales, représentatives de la population française âgée de 18 ans et plus. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess