Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Élections régionales et départementales : ce qu'il faut retenir du second tour

- Mis à jour le -
Par , France Bleu

Le second tour des élections départementales et régionales était organisé ce dimanche 27 juin, en France. L'abstention est restée vertigineuse. La prime au sortant a été confortée, et ni le RN ni le parti présidentiel n'ont réussi à décrocher une région. Voici ce qu'il faut retenir du scrutin.

Le second tour des élections régionales et départementales avait lieu ce 27 juin.
Le second tour des élections régionales et départementales avait lieu ce 27 juin. © Maxppp - Vincent Isore

Les sortants réélus, le RN qui n'arrive à décrocher aucune région, une abstention qui reste très forte : que retenir du second tour des élections régionales et départementales, qui était organisé ce dimanche 27 juin en France ? Le point, avec les dernières estimations de notre partenaire Ipsos / Sopra Steria.

Une abstention qui persiste

L'abstention record du premier tour des régionales et départementales s'est confirmée au second ce dimanche. Elle est estimée autour de 65,7%. Selon les chiffres officiels, la participation des quelque 48 millions d'électeurs appelés aux urnes dimanche s'établissait à 17h à 27,89% en France métropolitaine, soit un point de plus qu'au premier tour (26,72%) et en chute libre par rapport aux régionales de décembre 2015 (50,54%) et aux départementales de mars 2015 (41,92%).

Régionales : le RN bredouille, prime aux sortants

Selon les dernières estimations d'Ipsos/Sopra Steria pour Radio France/France Télévisions/La Chaîne Parlementaire, le Rassemblement national ne remporte aucune région. Si les sondages prédisaient avant le premier tour du 20 juin une victoire au RN en région Provence-Alpes-Côte d'Azur, le parti de Marine Le Pen et son candidat Thierry Mariani (ex-LR devenu RN) voient la victoire filer à Renaud Muselier, président LR sortant. Les scores des différents candidats du parti d'extrême droite vont se traduire par un recul de la présence RN dans les exécutifs régionaux. Il y a un an, à l'issue des municipales, le parti de Marine Le Pen avait déjà perdu 44% de ses conseillers. Deux revers inquiétants pour la présidente du RN, à moins d'un an de la présidentielle.

La prime va aux présidents de région sortants, tous réélus ou presque, qu'ils soient à gauche ou à droite. Seule la situation en Bretagne est encore indécise, car le sortant Loïg Chesnais-Girard n'a pas de majorité absolue. Les listes LREM-Modem n'ont pas fait mieux que la semaine passée ce dimanche. Selon les sondages, elles ne totalisent que 7% des suffrages au niveau national, loin derrière la droite, la gauche et les écologistes et le RN. La majorité présidentielle fera cependant son entrée dans des exécutifs régionaux. Désorientés, et parfois en perdition au niveau national, LR et la gauche emmenée par le PS confirment que les exécutifs locaux sont toujours de solides bastions.

Les couleurs politiques des régions après les estimations de 0h50.
Les couleurs politiques des régions après les estimations de 0h50. © Visactu - Visactu

PACA    

En PACA, la liste LR/UDI/LREM conduite par Renaud Muselier arrive largement en tête avec 57,3% des voix au second tour des élections régionales ce dimanche, selon les chiffres validés par le ministère de l'Intérieur. La liste RN menée par Thierry Mariani arrive loin derrière à 42,7%. Dans cette région, la liste menée par la gauche et les écologistes s'était retirée au second tour. 

En Provence-Alpes-Côte d'Azur, l'abstention est estimée à 62,2% au second tour (66,3% au premier tour).

Ile-de-France

En Ile-de-France, la présidente de région sortante Valérie Pécresse, à la tête de la liste Libres/LR/UDI, arrive largement en tête avec 45,92% des voix, selon les résultats définitifs. Les trois autres listes présentes au second tour sont créditées de : 33,68% pour Julien Bayou (PS/EELV/LFI), 10,79% pour la liste RN menée par Jordan Bordella, et la liste LREM conduite par Laurent Saint-Martin obtient 9,62%.

L'abstention au second tour des élections régionales en Ile-de-France est de 66,74%. Elle était de 69,2% au premier tour.

Hauts-de-France  

Dans les Hauts-de-France, la liste LR/UDI menée par Xavier Bertrand l'a emporté avec 52,37% des voix. Le président sortant affrontait la liste RN menée par Sébastien Chenu, qui a réuni 25,65% des voix, et celle de la gauche unie conduite par Karima Delli, à 21,98%. L'abstention atteint 66,82%.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Auvergne-Rhône-Alpes

La liste menée par Laurent Wauquiez (LR/UDI), président sortant, l'emporte là aussi largement, avec 55,17% 55,% des voix. La liste de la candidate Fabienne Grébert, réunissant les écologistes, les socialistes et les communistes arrive loin derrière avec 33,65% des voix. Vient ensuite la liste RN conduite par Andréa Kotarac, avec 11,18% des suffrages.

En Auvergne-Rhône-Alpes, l'abstention au second tour est de 66,63 % (67,4% au premier tour).

Grand Est

Dans le Grand Est, c'est la liste (LR/UDI) menée par le président sortant Jean Rottner qui arrive en tête avec 40,3 % des voix. La liste RN menée par Laurent Jacobelli a obtenu 26,3% des voix, suivie par la liste conduite par Eliane Romani (EELV), 21,2%, puis la liste de la candidate LREM Brigitte Klinkert, ministre déléguée chargée de l'Insertion, obtient 12,17% des suffrages.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

C'est dans le Grand Est que l'abstention estimée est la plus élevée, avec un taux de 69.76 %.

Bourgogne-Franche-Comté

Pour ce second tour, la liste de la présidente sortante Marie-Guite Dufay (PS/PCF/EELV) l'emporte avec  42,2% des voix. Elle devance largement la liste de Gilles Platret (LR/UDI/DLF), qui obtient 24,23% des voix. Arrive ensuite la liste RN menée par Julien Odoul, avec 23,78% des voix. La liste de Denis Thuriot (LREM/Modem) obtient 9,79% des voix.

En Bourgogne-Franche Comté, l'abstention pour ce second tour est estimée à 62,9% (65,1% au premier tour).

Centre-Val-de-Loire

La liste menée par le président sortant François Bonneau (PS/PCF/EELV/LFI/Gen.s) l'emporte avec 39,15% des suffrages exprimés. Il devance Nicolas Forissier (LR/UDI/Centristes), avec 22,61%, et Aleksandar Nikolic (RN), qui obtient 22,24%. La liste (LREM/Modem) menée par le ministre des Relations avec le Parlement Marc Fesneau est en dernière position avec 16 % des voix.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Dans le Centre-Val de Loire, l'abstention est  de 66,87%. (67,3% lors du premier tour).

Bretagne

La liste menée par le président sortant Loïg Chesnais-Girard (PS/PCF/DIVECO) arrive en tête avec 29,84% des voix. Il y avait en tout cinq listes qualifiées. En deuxième position la liste LR conduite par Isabelle Le Callennec obtient 21,98% des voix. La liste EELV/Gen.s menée par Claire Desmares-Poirrier arrive en troisième position avec 20,22% des voix. Celle conduite par Thierry Burlot (LREM/Modem/UDI), est estimée à 14,75%. Le RN de Gilles Pennelle ferme la marche avec une estimation des suffrages obtenus à 13,22%.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

L'abstention atteint 63,38% en Bretagne (64,2% au premier tour).

Occitanie

En Occitanie, la présidente sortante PS Carole Delga l'a emporté avec 57,77% des suffrages. Elle affrontait la liste RN de Jean-Paul Garraud, qui réunit 24% des voix en deuxième position. Et la liste LR d'Aurélien Pradié est sur la troisième marche avec 18,22% des voix.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

En Occitanie, l'abstention atteint 62,17% au second tour (62,8% au premier tour).

Nouvelle-Aquitaine

Alain Rousset, président sortant PS, l'emporte largement avec 39,51% des suffrages. La liste RN menée par Edwige Diaz arrive en deuxième position loin derrière avec 19,11% des voix. La liste LR conduite par Nicolas Florian obtient 14,9%, comme celle de l'écologiste Nicolas Thierry, à 14,9% également. Geneviève Darrieusecq (MoDem et LREM) obtient 13,01%.

En Nouvelle-Aquitaine, l'abstention est de 63,43% (64% au premier tour).

Pays-de-la-Loire

La présidente sortante LR/UDI Christelle Morançais obtient 46,45% des voix. La liste écologiste de Matthieu Orphelin (EELV/PS/PCF/LFI/Gen.s) obtient 34,87% des voix. La liste RN d'Hervé Juvin obtient 10,48%. La liste de la majorité présidentielle emmenée par François de Rugy arrive en dernière position avec 8,2%.

Dans les Pays-de-la-Loire, l'abstention pour ce second tour des élections régionales est de 68,5% (69,3% au premier tour).

Normandie

La liste (LR/UDI/Modem) du président sortant Hervé Morin a obtenu 44,26% des voix. La liste PS-EELV-Gen.S de Mélanie Boulanger est en deuxième position avec 26,18% des suffrages exprimés. La liste RN menée par Nicolas Bay a obtenu 19,52% des voix. Celle de Laurent Bonnaterre soutenue par la majorité présidentielle n'obtient que 10,04% des voix.

L'abstention atteint 67,09% pour la Normandie au second tour (67,2% au premier tour).

Corse

Aux élections territoriales en Corse, il y avait une quadrangulaire avec trois listes nationalistes. La liste du président sortant Gilles Simeoni obtient 40,64% des voix et garde la tête de l'exécutif en Corse. La liste de Laurent Marcangeli (union de la droite soutenue par LR), maire d'Ajaccio, arrive seconde avec 32,02% des voix. La liste autonomiste de Jean-Christophe Angelini obtient 15,07%.  Enfin, la liste indépendantiste de Paul-Félix Benedetti obtient 12,2% des voix.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

C'est en Corse que les électeurs se sont le plus rendus aux urnes avec une abstention à 41,8% (42,9% au premier tour).

Après ces deux tours, les présidents de région seront ensuite élus le 2 juillet, selon Régions de France. Dans l'ombre des régionales, les départementales ont été logiquement marquées par une abstention massive équivalente au premier tour, et des équipes sortantes issues des partis de droite et de gauche largement en tête.

Départementales : la droite gagne de nouveaux départements, le Parti communiste perd son dernier bastion

A l’instar des régions, la prime a été donnée aux équipes sortantes à la tête des départements. La droite étend son influence sur les départements, et gagne le Finistère, les Alpes-de-Haute-Provence, le Puy-de-Dôme, l’Ardèche et le Val-de-Marne, indique franceinfo. En perdant le Val-de-Marne, le Parti communiste perd le dernier département qu'il dirigeait encore  et ce depuis 1976, au profit de la droite.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess