Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Elections régionales et départementales : pourquoi la majorité des Français ne sont-ils pas allés voter ?

-
Par , France Bleu

Le premier tour des élections régionales et départementales a été marqué par une abstention record : 66,1% selon les dernières estimations Ipsos. Age, diplôme, proximité partisane... Quel est le profil type de l'abstentionniste ?

Age, diplôme, proximité partisane... Quel est le profil type de l'abstentionniste ?
Age, diplôme, proximité partisane... Quel est le profil type de l'abstentionniste ? © AFP - Maxime Gruss / Hans Lucas

La participation aux élections régionales et départementales de ce dimanche a été très faible, estimée à 33,9%, soit 66,1% d'abstention. Selon le sondage Ipsos-Sopra Steria "Sociologie des électorats et profil des abstentionnistes" pour Radio France et France Télévision publié dimanche, la courbe des abstentionnistes suit l'âge des sondés : plus on est jeune, plus on s'est abstenu. 

Les jeunes massivement abstentionnistes

87% des 18-24 ans ne se sont pas déplacés aux urnes, 83% des 25/34 ans. À l'inverse, les 70 ans et plus ont été 40% à s'abstenir (56% des 60/69 ans, 56% des 50/59 ans, 71% des 35/49 ans). Autre enseignement, les femmes (tous âges confondus) se sont plus abstenus que les hommes. 72% des électrices ne se sont pas déplacées dans les urnes, contre 59% des électeurs. 

Profil des abstentionnistes selon le sexe et l'âge
Profil des abstentionnistes selon le sexe et l'âge - Ispos

Les électeurs de Marine Le Pen n'ont pas répondu présents

Cette enquête étudie aussi le taux d'abstention en fonction du vote à l'élection présidentielle de 2017. Ainsi, les électeurs de marine Le Pen se sont massivement abstenus ce dimanche (73%) tout comme ceux de Jean-Luc Mélenchon (67%) et Nicolas Dupont-Aignan (67%). Ceux qui ont voté François Fillon en 2017 se sont mobilisés, avec 44% d'abstentionnistes. Les électeurs d'Emmanuel Macron se sont abstenus à 60% et ceux de Benoit Hamon ont boudé les urnes à 55%. 

Cette tendance se retrouve aussi lorsque les personnes sondées sont interrogées sur leur proximité partisane. (69% des sympathisants RN se sont abstenus, 55% des électeurs de droite (LR/UDI) 65% des électeurs de gauche (PCF/LFI/PS/EELV), 57% des électeurs LREM et 61% des sympathisants Modem).  

Désintérêt et mécontentement 

Selon un sondage Ipsos/Sopra-Steria pour France TV/Radio France/LCP Public Sénat, la principale raison pour expliquer cette abstention record réside dans le désintérêt pour ces régionales et départementales. 39% des sondés estiment que ces élections ne changeront rien à leur vie quotidienne. Ils sont 23% à déclarer que l'abstention est un moyen de manifester son mécontentement à l'égard des hommes politiques en général. 

Pour 22% des personnes interrogées, l'abstention s'explique aussi par le fait qu'aucune liste ou aucun candidat ne leur plaît. Enfin, pour 21% des personnes sondées, les conseillers régionaux n'ont pas beaucoup de capacité d'action pour améliorer la situation dans leur région. 

Les raisons de l'abstention
Les raisons de l'abstention - Ipsos

Pour Mounir Mahjoubi, député et porte-parole LREM, cette abstention "très grave" est "l'échec de tous". Il estime que ce désintérêt des Français "pose très sérieusement la question des modes de gouvernance et des modes d'écoute". Mounir Mahjoubi a déclaré : "Je crois que notre système ne marche pas. Je crois que la façon qu'on a de se donner rendez-vous à ces grands moments électoraux ne fonctionne pas". A un an de l'élection présidentielle, le porte-parole du parti de la majorité estime qu'on ne peut pas "se permettre d'avoir des présidentielles avec 20% de participation". 

Cette enquête porte sur 3001 personnes inscrites sur les listes électorales et représentatives de la population française interrogées par internet du 16 au 19 juin. 

Cherchez votre résultat

Grâce à notre module de recherche, trouvez le résultat que vous cherchez, en tapant votre code postal, le nom de votre ville, de votre département ou de votre région.

► Tous les résultats à retrouver ici.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess