Politique

Régionales 2015 : Jean-Jack Queyranne présente sa liste dans la Loire

Par Mathilde Montagnon, France Bleu Saint-Étienne Loire vendredi 16 octobre 2015 à 18:16

Jean-Jack Queyranne et ses colistiers ligériens
Jean-Jack Queyranne et ses colistiers ligériens © Radio France - Mathilde Montagnon

Le président sortant de la région Rhône-Alpes, le socialiste Jean-Jack Queyranne, a présenté ce vendredi à Saint-Étienne sa liste pour le département de la Loire. Elle est emmenée par la conseillère régionale sortante Marie-Hélène Riamon.

Vingt-deux personnes, des socialistes, mais également des membres du PRG, parti radical de gauche, du Front démocrate et de la société civile, des représentants de la vallée du Gier, du Roannais, de l'Ondaine, de la plaine...La liste de Jean-Jack Queyranne dans la Loire pour les élections régionales se veut "ouverte" autours du PS. Elle a été présentée officiellement ce vendredi à Saint-Étienne. 

Une liste qui se veut "offensive" pour remporter la grande région Rhône-Alpes-Auvergne lors des élections des 6 et 13 décembre prochains. Jean-Jack Queyranne espère faire un score élevé au premier tour pour favoriser le rassemblement de la gauche. Car pour l'heure on compte pas moins de  quatre listes de gauche pour le premier tour (pour faire simple, les écologistes, les communistes, les socialistes et lutte ouvrière). Et le referendum de ce week-end organisé par le PS ne va pas changer grand-chose selon Jean-Jack Queyranne.

Jean-Jack Queyranne sur le referendum de ce week-end à gauche.

Malgré tout, la liste "Nous c'est la Région" espère bien l'emporter. Et elle a trouvé son ton. Ce sera une campagne sur "les valeurs de la gauche", un "combat pour rassembler les humanistes". Même le centriste de Haute-Loire Jacques Barrot décédé l'an dernier est convoqué à plusieurs reprises pour rappeler ses critiques vis-à-vis de son ancien poulain Laurent Wauquiez. Laurent Wauquiez "candidat de la droite-extrême qui reprend les mots de l'extrême-droite" affirme l'une des colistière. Et aux autres d'enchainer : "un homme qui ne recule devant rien", la tête de liste "la plus jeune mais la plus réactionnaire porteuse des idées du passé", qui veut "se servir de la Région comme d'un marche-pied". Et de rappeler que l'Auvergne et Rhône-Alpes sont historiquement "des terres de résistance".

Les éléments de langages sont là, le portrait de l'adversaire brossé. En face Jean-Jack Queyranne est présenté comme "un homme d'expérience", quelqu'un de "posé, de serein, respectueux de ses adversaires et de la démocratie". Jean-Jack Queyranne veut faire campagne sur la Région, rien que sur la Région et prétend livrer une bataille au non de la défense de l'humanisme social.